ÉROSION, ANGLICISATION ET AMÉRICANISATION DES ONDES QUÉBÉCOISES

Une station de radio commerciale de langue anglaise dans la région de
Québec où seulement 1,5 % de la population est anglophone !?

Ce n’est pas de la fiction et ceci se passe bien cette année. Selon le
recensement de 2001, la région métropolitaine de recensement de

Québec
compte 9845 personnes dont la langue maternelle est l’anglais sur ses
673 100 habitants, soit 1,46 %. Pourtant, le 20 mars dernier, la
Standard Radio Inc.
(SRI), une entreprise de Toronto, s’est présentée devant le CRTC à Québec pour y
exposer un projet de radio commerciale de langue anglaise axée sur la musique
rock. Si on se fie aux

transcr1ptions du CRTC
, c’est une clientèle de 170 000 francophones âgés de
18 à 54 ans que le plus important radiodiffuseur privé canadien (déjà
propriétaire de 51 stations de radio), compte convoiter.

Si le CRTC acquiesce à cette demande, comme il l’a fait pour la venue de
Global-TV à Québec, les conséquences sont claires. La station anglophone de SRI
pourrait avoir le feu vert pour une vaste opération d’érosion des marchés
d’auditoire francophone et d’anglicisation et d’américanisation des ondes
québécoises et ainsi des francophones en échappant à l’obligation imposée, à
juste titre, aux stations de langue française de diffuser 55 % de leurs pièces
en langue française.

Adresses utiles :

CRTC
info@CRTC.gc.ca

Standard Radio inc.
http://www.sri.ca/

Source:
Impératif français
Recherche et communications
Tél. : (819) 684-8460


Imperatif@imperatif-francais.org

www.imperatif-francais.org

(le 11 avril 2006)