LE FRANÇAIS À LA DÉFENSE NATIONALE

Madame la Commissaire aux langues officielles ,
comm@ocol-clo.gc.ca

Objet : Vérification de la langue de travail au Quartier général de la
Défense nationale

http://www.ocol-clo.gc.ca/archives/sst_es/2005/dnd_mdn/dnd_mdn_f.htm

Si j’en crois ce que la radio de la SRC rapporte, la Défense nationale tarde
toujours à se conformer à la loi sur le bilinguisme, après plus de 30
d’application de la loi sur les langues officielles, dont vous avez la
responsabilité d’assurer le suivi. J’ai cru entendre que l’on n’avait pas encore
atteint 50% du comblement des postes dit, bilingues.

Est-ce qu’à la Défense, on croit que c’est du gaspillage, parce que le Québec
deviendra souverain ou est-ce tout simplement de la mauvaise volonté ? Trudeau
disait, prenez votre place ! Comment faire pour prendre sa place en ce pays ?
Avez-vous des recommandations contraignantes à faire ? Personnellement, je pense
que les militaires se fient à leur ministre présent à Ottawa, le bilinguisme,
connaît pas, pour plusieurs d’entre eux !

La Défense réclame encore du temps pour appliquer la loi sur les langues
officielles. De combien de temps l’Armée a-t-elle besoin ? Il ne faudrait tout
de même pas que ce soit un temps plus long que la carrière d’un officier qui
commence aujourd’hui à servir et que les changements ne soient pas appliqués au
moment de son départ à la retraite, comme ce fut le cas jusqu’à ce jour. Ceux
qui les remplaceront et celle qui vous aura remplacé comme Commissaire aux
langues officielles, ne devront pas écrire des balivernes, histoire de passer le
temps ! Il me semble que le respect occupe un espace très restreint chez les
anglophones de l’Armée canadienne, ne croyez-vous pas !

Je regrette que votre rapport soit publié à ce moment-ci, le meilleur moment
pour qu’il reçoive un enterrement de première classe. Ne pourriez-vous pas
donner une conférence de presse, 2 à 3 semaines après le début des travaux de la
Chambre des communes, histoire de sensibiliser l’ensemble des Canadiens sur les
obligations du gouvernement à l’égard des minorités.

André Mainguy
Longueuil
anmainguy@videotron.ca

C.C. M. Claude Bachand,
Bachand.C@parl.gc.ca

(Le 7 février 2005)