LAXISME LINGUISTIQUE GRANDISSANT

lettres@cyberpresse.ca;
proux@lapresse.ca;
andre.pratte@lapresse.ca

Je suis grandement déçue par le laxisme
linguistique qui prévaut de plus en plus dans les journaux
de Gesca.

Par exemple, juste dans les dernières heures : Crash
(écrasement d’avion), abattre/abattu
(qui signifie: touché à mort, et non simplement
«touché» – par un projectile, par
exemple), friandises… racistes (!?)…

Nous ne sommes pas en France, que diable ! pour nous
abandonner ainsi, tantôt à
l’«englissement», tantôt à
l’approximation adolescente.

Déjà que votre orientation politique
marquée au coin de la propagande ne me dispose
guère (jusque dans la section des opinions des lecteurs!),
vous allez finir par me rebuter totalement par ce relâchement
de plus en plus manifeste au sein de vos pages.

On ne joue pas impunément avec l’instrument
à la fois de la pensée et d’un peuple tout entier.

Merci,

Jolière Gauthier
Joliere@sympatico.ca

(Le 21 janvier 2006)