L’AFRIQUE DANS LE VENT

Vous trouverez ci-joint les nouvelles du mois de l’Association pour la
Création Littéraire chez les Jeunes.

Bâtir un conte avec des jeunes à Bamako (au Mali), l’illustrer à Lubumbashi
(au Congo), colorier les dessins à Montréal, les traduire dans les langues
locales respectives, réviser les textes à Québec, les mettre sur le site
Internet l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes à Sept-Îles
et, finalement, l’exposer aux quatre coins du monde, c’est désormais le
quotidien entre l’ACLJ, l’Association des jeunes Maliens pour l’épanouissement
de la Langue Française dans l’Espace Francophone ( AJMELFEF) et plusieurs
groupes situés au Sénégal et au Congo. Internet élimine les distances et permet
ainsi de communiquer en temps réel en créant ainsi une synergie entre les jeunes
et les intervenants de tous ces pays participants. Avec peu de moyens financiers
et avec une infrastructure très légère mais d’une grande efficacité grâce à une
équipe qui s’investit à fond, elle donne un sens à la vie quotidienne de
nombreux jeunes qui découvrent l’importance des mots et s’extasient devant leurs
oeuvres qui sont reconnues et mises en valeur. Pour plus de détails, consultez le
bulletin ci-dessous de l’ACLJ.

Didier Calvet, Association pour la création littéraire chez les jeunes

Notre site Internet:
http://projetjeunesse.com/








































Association
pour la


Création Littéraire chez les Jeunes


 

Bulletin
37           
décembre 2006
 QUAND PéDAGOGIE,
PLAISIR ET ALTRUISME SE CONJUGUENT AVEC INTERNET

Bâtir
un conte avec des jeunes à Bamako, au Mali, l’illustrer à Lubumbashi, au
Congo, colorier les dessins à Montréal, le traduire dans les langues
locales respectives, réviser les textes à Québec, les mettre sur le site
Internet à Sept-Îles et, finalement, l’exposer aux quatre coins du
monde, l’imprimer sous forme de livre pour l’offrir à tous ces jeunes qui
ont participé à cette création ainsi qu’à des jeunes dans le besoin, voilà
une forme de collaboration qui est devenue quotidienne entre l’Association
pour la Création Littéraire chez les Jeunes, l’Association des jeunes
Maliens pour l’épanouissement de la Langue Française dans l’Espace
Francophone (AJMELFEF) et de plusieurs animateurs congolais, sénégalais et
québécois. Ces personnes proches des jeunes travaillent dans des
conditions souvent très difficiles. Grâce à Internet, les distances sont
éliminées et les  communications se font en temps réel. Cette
synergie, avec très peu de moyens financiers et avec une infrastructure
très légère mais très efficace, donne un sens à la vie quotidienne de
nombreux jeunes qui découvrent l’importance du sens des mots et
s’extasient devant leurs oeuvres qui sont reconnues et mises en valeur à
travers le monde.

 NOëL ET LA TABASKI,
DES FêTES INSPIRANTES POUR LES JEUNES

Toutes
les occasions sont bonnes à ces jeunes pour évoquer ce qui les anime. Les
fêtes religieuses qui jalonnent leur vie sont une source d’inspiration.
Après nos sénégalais avec la fête de la Tabaski, l’occasion de Noël a
permis à plusieurs de composer sur Noël. Le père Noël est un personnage
qui a tous les pouvoirs mais il lui arrive souvent d’avoir des problèmes
qui sont résolus, bien sûr, grâce à mère Noël, aux lutins, aux rennes et,
parfois, aux petits enfants qui, certains, se font un malin plaisir de
vouloir en savoir plus les implantations capillaires de son auguste barbe.
Voilà quelques thèmes qui font plancher nos jeunes de plusieurs écoles.
L’ACLJ travaille actuellement sur plusieurs de ces contes pour mettre
encore davantage en valeur les réalisations de ces jeunes. Elle
accompagne, au besoin, les enseignants par courriel dans leur démarche
auprès de leurs jeunes, procède à la révision des textes, fournit un
support logistique pour les illustrations et leur numérisation, assure la
mise en page et expédie les affiches en couleur qui serviront à des
expositions, ainsi que des livres qui pourront être distribuées au
participants. Imaginez la joie de ces jeunes qui reçoivent leur livre.
Voilà, pour la plupart, une occasion de comprendre que leurs efforts pour
aboutir à un écrit de qualité est récompensé. Il est aussi une source de
grande fierté. Vous avez un projet d’écriture en vue? N’hésitez pas à nous
contacter, nous nous ferons un plaisir de vous aider dans la mesure de nos
moyens, particulièrement pour la mis en valeur des réalisations de vos
jeunes.

 UN CADEAU POUR LES FêTES

Grâce
à la collaboration d’Aînés, nous poursuivons la refonte des deux cents
livres qui ont déjà été réalisés dans le cadre de diverses activités de
création littéraire au Québec et ailleurs, dans d’autres pays de la
francophonie.  Une centaine de ces histoires illustrées sont prêtes à
être consultées sur notre site Internet:  http://projetjeunesse.com/. Ces
histoires sont proches du vécu des enfants  car, qu’elles aient été
écrites au Québec, au Bénin, au Sénégal ou ailleurs, elles touchent toutes
l’imaginaire des jeunes. Certaines ont également été composées par des
personnes en démarche d’alphabétisation. Voilà de magnifiques outils de
lectures passionnantes pour des enfants de tous âges, des adolescents et
même des adultes.

Si
vous habitez le Canada, nous vous offrons de vous envoyer un des livres
dont l’histoire est contenue sur le site de l’association. C’est gratuit,
un cadeau pour le temps des fêtes que nous offrons à tous ceux et celles
qui veulent faire profiter un enfant de cette offre. écrivez-nous.
Faites connaître notre site à d’autres parents, enseignants, animateurs
culturels et, bien sûr à des enfants.


ATTENTION,
cette offre est valide jusqu’au 8 janvier. La demande doit se faire par
courriel.

 QUELQUES TéMOIGNAGES  SUR LES CONTES AFRICAINS EN COURS
DE CRéATION


Baba Coulibaly, Je suis un jeune Malien, Je suis
initiateur en Informatique je gère un Cyber Café à Bamako. Je suis
persuadé qu’avec un engagement solide de chacun de nous, les contes
peuvent être un pont entre l’Afrique et le Québec. Un pont qui permettra
de créer un jumelage entre les cultures et les traditions de l’Afrique et
celle du Québec. à savoir que le métissage culturel est un idéale de
civilisation.

Justin Lukomba: « Vous savez, ici (au Congo) la
gestion catastrophique de nos anciens dirigeants a plongé la population
dans une situation socio-économique très critique. Les gens sont très,
préoccupés, à la recherche, chaque jour, de victuailles. Personne ne pense
à la jeunesse, à nos valeurs … En ayant cette chance de collaborer
ensemble, les jeunes commencent à retrouver nos valeurs traditionnelles
cachées dans les contes… Les jeunes découvrent avec nous le sens des
mots du vocabulaire, les croyances et les réalités du monde spirituel…
Ils disent: Donc la vie EST UNE. »

Louise Turgeon: « En ces temps tellement troublés par le
désir de l’un de posséder ce que l’autre possède; je crois qu’il ne peut
qu’être bénéfique de lire des contes de jeunes Africains ! On ne peut pas
faire grand chose pour aider les autres… mais on ne peut négliger ou
chasser du revers de la main ce que l’on PEUT FAIRE ! Et moi, avec ces
chroniques, je fais ma petite part avec GRANDE JOIE ! » Vous pouvez lire
deux des contes dans sa chronique:
Le
chagrin d’Abdoulaye
et
La
fête de la Tabaski
dans ses bulletins de Planète Québec. Elle y
informe quotidiennement ses abonnés sur les nouveaux livres diffusés par
Planète Québec. Une large part est consacrée à la littérature jeunesse.
L’abonnement est gratuit.

 NOUS NE SOMMES PAS SEULS à TRAVAILLER DANS LA MêME
DIRECTION

Plusieurs écoles québécoises ont profité de l’offre de la
CSST
de financer des projets sur la sécurité. L’ACLJ collabore à l’un d’entre
eux qui servira diffuser des contes qui abordent des situations de danger
auxquelles les personnages sont confrontés et les solutions qu’ils ont
trouvées. Ces livres seront disponibles d’ici quelques mois.


Francine Allard,
auteure reconnue dans le domaine de la  Littérature Jeunesse,
soucieuse de mettre à profit son immense expérience auprès des jeunes,
offre de former les enseignants à la propagation de l’écriture et ce,
directement sur le terrain, dans les écoles. en offrant aux enseignants de
leur faire vivre des expériences stimulantes, expériences, qu’ils pourront
ensuite partager concrètement avec leurs élève
s
 francineallard@videotron.qc.ca

Chaque année, des centaines de demandes de financement sont
acheminées à la Fondation
Jeunes-PROJET
par des élèves qui veulent concrétiser des projets dans
leur classe. N’hésitez pas à les contacter.

Si vous avez des
projets en cours de réalisation et que vous aimeriez les présenter,
n’hésitez pas à nous contacter. Nous pouvons en faire profiter nos
lecteurs.

 LES AÎNéS à L’éCOUTE DES JEUNES 

L’Association
a grand besoin de ces personnes « allumées », par exemple, pour
animer des activités de création littéraire dans des écoles qui leur sont
familières, parce que leurs petits – fils ou leurs petites – filles les
fréquentent, ou pour réviser des textes, grâce au courriel, pour faire de
la mise en page afin que les réalisations des jeunes puissent  être
publiées, exposées et présentées ensuite sur des sites Internet. N’hésitez
pas à nous contacter pour offrir vos services. Ils seront fort
appréciés.

NOUS AVONS BESOIN
DE VOTRE SUPPORT

Chers adeptes d’une Littérature de qualité chez les Jeunes,
nous comptons énormément, non seulement, sur votre collaboration pour
partager vos réflexions et vos suggestions avec nous, mais encore, pour
nous supporter financièrement dans ce que nous avons entrepris. Nous
voudrions accroître le don de livres que nous faisons auprès d’enfants
dans le besoin dans des pays en voie de développement et ici, au Québec,
car les besoins sont grands. Il ne s’agit pas seulement d’un livre par
année !!!

Pour devenir membre de l’Association et pouvoir voter,
envoyez vos coordonnées (Nom, adresse civique et courriel) et au moins 10$
ou 10Euros à : ACLJ, 300, boulevard Crémazie est, CP 25, Succ. Youville,
Montréal (Québec) H2P 2V2.


N’hésitez pas à
nous contacter
.


Plus
de 1500 abonnés ont reçu ce bulletin. Merci de le transférer à toute
personne ou tout organisme qui, selon vous, pourrait bénéficier de nos
services.

Remerciements à plusieurs
organismes et entreprises qui nous soutiennent dans notre démarche: le Réseau d’Information des Aînés et Aînées du Québec
(RIAQ), PetitMonde.com,
Infobourg,
Mamanpourlavie.com, plusieurs bibliothèques
de la Ville de Laval
, La
Fondation Paul Gérin Lajoie
, Les Mémés Déchaînées, Synergies50+, La fondation Métropolis
Bleu
, CHOQ.fm, Fondation
Jeunes-PROJET
, Association canadienne d’éducation en langue française
(ACELF), La bande
à Sylvain (Québec-France)
, des collaborateurs au Mali, République du
démocratique du Congo,  Sénégal, Bénin, Burkina Faso, les écoles
primaires et secondaires qui participent à des projets, de nombreux
bénévoles de tous âges et particulièrement des aînés. Plusieurs organismes
ne sont pas cités; ils sont remerciés tout autant.

(Le 10 décembre 2006)