LA VILLE DE GATINEAU

Lors de la fusion municipale, la Ville de GATINEAU a procédé à une révision
des noms de rues des ex-villes afin de s’assurer qu’on ne retrouve pas plusieurs
fois les mêmes noms de rue sur son territoire et ainsi éviter la confusion.

Donc, lorsqu’on mentionne: "Gréber", "Maloney", "Saint-Joseph", "Principale",
"MacLaren", "du Patrimoine" on sait pertinemment où se retrouvent ces rues,
sinon, une recherche rapide sur une carte permet de les localiser facilement.

Malheureusement, un frein à l’éclosion du sentiment d’appartenance à la
nouvelle Ville de GATINEAU est l’insistance à vouloir utiliser les termes
"Secteurs", utilisés en tant que synonymes d’"ex-ville". Cependant, les
"Secteurs" n’ont aucune existence juridique reconnue par le législateur.
(Réf.: Charte de la Ville de GATINEAU)

Si, pour des raisons de précision ou de clarté, il faut diviser la Ville de
GATINEAU, pourqoui ne pas utiliser les termes "Districts", qui eux, sont des
entités juridiques reconnues. On retrouve dix-sept districts électoraux dans
GATINEAU, chacun étant représenté par un conseiller municipal. Au sujet de
l’établissement des districts électoraux, le DGEQ dit: "Rappelons que des
critères géographiques, démographiques et socio-économiques doivent guider la
délimitation des districts électoraux. Une carte électorale doit, dans la mesure
du possible, prendre en considération le sentiment d’appartenance de la
population à son milieu."

www.electionsquebec.qc.ca/fr/disctricts_municipaux.asp

Ces entités sont beaucoup plus représentatives que les "Secteurs", spectres
du passé.

Marie Bourgeois
bourgeoys_marie@yahoo.ca

(Le 16 décembre 2006)