JEUX OLYMPIQUES

Extrait d’un article de
http://www.rds.ca/

Mardi 09 mai 2006 – PARIS (AP) – La langue française ne fait plus le poids
face à l’anglais lors des Jeux olympiques. C’est le constat établi par Lise
Bissonnette, Grand Témoin de la Francophonie lors des Jeux de Turin disputés en
février dernier.

Dans son rapport remis aujourd’hui (mardi) à Paris à Abou Diouf, le
secrétaire général de la Francophonie, elle tire la sonnette d’alarme.

Selon le rapport, il devient impératif d’adopter un cadre réglementaire,
d’insérer dans le cahier des charges du comité organisateur de la ville hôte des
dispositions précises et contraignantes énumérant ses engagements dans le
domaine des langues officielles.

La Charte olympique, texte fondateur des Jeux de l’ère moderne, continue
d’affirmer dans sa version la plus récente, amendée en septembre 2004, que les
langues officielles du Comité international olympique sont le français et
l’anglais.

Or, sur le terrain, la réalité est toute autre.

Pour lire tout l’article :

http://www.rds.ca/jo/chroniques/203887.html

(Le 9 mai 2006)