ÉDITION SPÉCIALE SUR LE LIBAN

édition spéciale du 27 juillet 2006

Ni logique ni décence

« J’ai tellement honte de ce que nos gouvernants perpètrent en mon nom que je
demande à l’écriture d’ériger une frontière étanche entre eux et moi.
Que ce pays, englué dans la servilité, l’incohérence, le militarisme et les
reniements de signature, prétende parler et agir en mon nom, je ne m’y
résignerai pas en silence. »

La suite ici :

http://cyberie.qc.ca/dixit/20060727.html