HYDRO-QUÉBEC FINANCE L’ONTARIO

Après avoir imposé l’anglais comme langue de travail à 25 % de ses
téléphonistes (HYDRO-QUÉBEC IMPOSE L’ANGLAIS),
Hydro-Québec utilise maintenant l’argent des Québécois pour financer l’éducation
post secondaire non pas au Québec, mais en Ontario !

Il y a quelques années, la société Hydro-Québec finançait des festivals à
Ottawa avec l’argent des contribuables québécois alors qu’elle refusait de
commanditer des festivals en Outaouais!

Le temps est peut-être venu de faire un grand ménage au sein de cette société
d’état…

Impératif français

Extrait du journal La Presse du mercredi 25 janvier 2006:

Don de 150 000$ d’Hydro-Québec à une université ontarienne

Noël, André

«Hydro-Québec a versé 150 000 $ à la campagne de financement de la section de
droit civil de l’Université d’Ottawa, campagne que dirigeait Marie-José Nadeau,
vice-présidente exécutive d’Hydro-Québec et diplômée de cette université, selon
le bulletin électronique des anciens de la section de droit civil. »

«Un geste bien généreux de la part d’Hydro-Québec, se félicite le bulletin
dans sa livraison de décembre. Mais un geste qui en étonne plus d’un.  » Je
trouve plutôt curieux qu’Hydro-Québec, dont l’actionnaire est le gouvernement du
Québec, subventionne une université de la riche Ontario alors que les
universités québécoises crient famine « , a dit un professeur de l’Université
d’Ottawa, qui a requis l’anonymat.»

« » Le fait qu’Hydro-Québec donne des fonds à une université de
l’Ontario, c’est assez bizarre, a dit David Clément, trésorier de l’Association
générale des étudiants de l’Université du Québec en Outaouais. ça m’étonnerait
qu’Hydro One (en Ontario) donne des subventions à des universités au Québec. « »
(…)

Opinion d’un lecteur :
Financement de l’Université d’Ottawa par Hydro-Québec

Monsieur Noël
La Presse

Merci pour cet excellent papier, qui paraît dans
La Presse du 25 janvier 2005, sur le financement de la faculté de droit de
l’Université d’Ottawa par Hydro-Québec. Un montant de 150 000$ qui ne manquera
certainement pas de réjouir les gens d’Ottawa. Toutefois, si la direction
d’Hydro-Québec mentionne que c’est une façon de reconnaître que cette université
reçoit des étudiants du Québec, elle pourrait commencer à inverser les rôles, en
privilégiant l’Université du Québec en Outaouais, sinon, nous risquons encore de
développer Ottawa au détriment de Gatineau, une ville qui offre de multiples
avantages, dont la présence d’Hydro-Québec et son énergie à faible coût et
propre.

Hydro-Québec devrait faire la promotion de son
énergie dans la région, puisque celle-ci est propre et elle se détaile à 40%
moins chère que celle vendue par Ontario Power Generation. Voilà une orientation
qui inciterait le gouvernement du Canada à délocaliser des institutions vers
Gatineau, histoire de profiter pleinement de la compétitivité d’Hydro-Québec et
du Québec en cette matière.

Il y a fort à parier, d’ailleurs, que les deux
nouveux élus du Bloc insistent en cette matière, puisque Gatineau compte un
nouveau député, monsieur Richard Nadeau et qu’un ingénieur à la retraite
d’Hydro-Québec, monsieur Marcel Lussier dans Brossard/LaParirie est un expert en
matière d’Environnement et qu’il appartenait au personnel d’Hydro-Québec.
Espérons que ces derniers seront actifs pour faire bénéficier la région de leur
talent.

Si Hydro-Québec s’engage à favoriser l’électricité
d’Hydro-Québec pour Gatineau, c’est tout le Canada qui profitera, puisque les
paiements de péréquation pourraient diminuer fortement par l’apport d’une
nouvelle richesse au Québec. L’Université du Québec en Outaouais prendrait
définitivement son envol.

A la lumière de ce que vous écrivez aujourd’hui
dans les pages de la Presse, la nouvelle peut s’avérer, en définitive, une bonne
chose, si elle permet aux gens de réagir, mais surtout, d’agir pour changer les
choses. Une chose est sûre, vous serez lu par de nombreuses personnes en
Outaouais et dans les officines d’Hydro-Québec, aujourd’hui, c’est bon pour le
tirage de La Presse…

André Mainguy
retraité d’Hydro-Québec
Longueuil
anmainguy@videotron.ca

Adresses utiles :

Monsieur Jean Charest
Premier ministre

http://www.premier.gouv.qc.ca/general/exprimez_vous/formulaire.htm

M. Pierre Corbeil
Ministre des Ressources naturelles et de la Faune
pierre.corbeil@mrnf.gouv.qc.ca

(Le 25 janvier 2006)