FRÉQUENTATION DE L’ÉCOLE ANGLAISE EN HAUSSE

Selon une étude de Paul Béland réalisée pour le Conseil supérieur de la
langue française, la proportion d’élèves québécois recevant un enseignement en
anglais augmente. De 2000 à 2004, le pourcentage est passé de 10,6 % à 11,2 %,
alors que le pourcentage d’élèves de langue maternelle anglaise en 2004 n’était
que de 8,55 %.

Cette hausse s’expliquerait en partie par l’augmentation des élèves de langue
maternelle française qui reçoivent leur enseignement en anglais. L’étude nous
apprend que plus de 2,4 % des élèves de langue maternelle française fréquentent
le réseau anglais : « le pourcentage de francophones inscrits au réseau anglais
a augmenté de 0,4 %, atteignant 2,4 % en 2004… »

En 2004, 21,1 % des élèves de langue maternelle « autres » étaient inscrits
dans le réseau anglais et cela, malgré la Charte de la langue française.

Selon M. Béland, plusieurs causes peuvent expliquer ce phénomène : « les
mariages exogames qui peuvent produire des enfants de langue maternelle
française, mais ayant droit à l’enseignement en anglais », « la fréquentation
des écoles privées non subventionnées »…

Une analyse des autorisations de recevoir un enseignement en anglais par
motif et caractéristiques des élèves semble s’imposer.

L’étude de M. Béland est accessible à

http://www.cslf.gouv.qc.ca/publications/PubF218/F218.pdf

(Le 30 octobre 2006)