DÉBAT PRÉSIDENTIEL EN FRANCE

Extrait du Figaro du 30 septembre 2006

Naguib Mahfouz, Prix Nobel de littérature, nous disait, il y a tout juste dix
ans dans un café d’Alexandrie, que nous avions de la chance d’être nés français
: « Dans le monde entier, votre ­culture, votre langue étaient connues,
enviées. C’est votre meilleure carte de visite ! Pourquoi ne pas vous en
préoccuper plus, aujourd’hui ?
» répétait l’écrivain décédé récemment, en
tirant sur sa chéchia. Il ne croyait pas si bien dire.

Rares sont les candidats à la présidentielle à avoir évoqué dans leurs
déclarations l’importance de la question de la langue et de la culture
françaises en France et dans le monde. En héritiers souvent paresseux, nous
dilapidons le capital et semblons ignorer que le monde ne nous attend plus,
parle de moins en moins notre langue, s’attache de plus en plus à d’autres
cultures.

Pour de plus amples renseignements:

http://www.lefigaro.fr/debats/20060930.FIG000000709_la_


langue_francaise_grande_absente_du_debat_presidentiel.html