CRTC

Le 18 mai dernier, Impératif français a comparu devant le Conseil de
la radiodiffusion et des télécommunications (CRTC) pour presser cet organisme
d’exiger des « stations de radio anglophones du Canada des seuils minimaux de
diffusion de musique vocale de langue française (MVLF) » d’artistes canadiens et
québécois*.

à l’instar d’Impératif français, trois autres organismes ont demandé au CRTC
la diffusion de MVLF sur la radio anglophone, soit l’Union des consommateurs,
l’Assemblée des communautés franco-ontariennes et la Fédération culturelle
canadienne-française.

Le gouvernement fédéral ne changera donc jamais ! Tout récemment, soit le 15
décembre 2006, le CRTC a dévoilé les résultats de son examen de la politique sur
la radio commerciale**. D’un côté, il autorise une place importante à la chanson
anglaise, pouvant aller jusqu’à 35 % par semaine et 45 % aux heures de grande
écoute, dans la programmation des stations de radio commerciale de langue
française, tandis que de l’autre, il refuse d’imposer aux stations anglophones
un léger contenu de musique vocale en français d’à peine 10 % pour celles du
Canada et de 20 % pour celles du Québec!

Dans le contexte canadien, approuver l’absence de français à la radio
commerciale anglaise et n’avoir rien à redire au sujet du contenu élevé de
pièces vocales en anglais à la radio commerciale française, c’est d’un côté,
promouvoir ouvertement l’érosion culturelle et l’anglicisation des francophones
au Canada et de l’autre, encourager l’unilinguisme d’exclusion du Canada
anglais!

Jean-Paul Perreault
Président
Mouvement Impératif français
Tél. : 819 684-8460

* Le mémoire d’Impératif français est accessible à l’adresse LA RADIO COMMERCIALE

** CRTC 2006-158 :

http://www.crtc.gc.ca/archive/FRN/Notices/2006/pb2006-158.htm

(Le 21 décembre 2006)