COMMENCER L’ÉCOLE DU BON PIED

Commencer tôt à faire la lecture à son enfant favoriserait l’apprentissage du
vocabulaire à la maternelle

à la fin de la maternelle, garçons et filles ne se distinguent pas en matière
de compréhension du vocabulaire. Cependant, comparativement à leurs pairs, les
enfants plus jeunes, ceux exposés à plus d’une langue ainsi que ceux issus de
milieux moins favorisés sur le plan socioéconomique sont plus susceptibles de
présenter un retard relatif en ce qui a trait à la compréhension des mots. C’est
ce qui ressort notamment du fascicule Commencer l’école du bon pied. Facteurs
associés à l’acquisition du vocabulaire à la fin de la maternelle, rendu public
aujourd’hui par l’
Institut de la statistique du Québec.

Pour plus de renseignements :

http://www.stat.gouv.qc.ca/salle-presse/communiq/2006/octobre/oct0619a.htm

(Le 26 octobre 2006)