CHIRAC RÉAGIT AU TOUT-ANGLAIS

Le Président Jacques Chirac réagit contre les agressions à la langue
française.

Le 23 mars 2006, Bruxelles (Reuters) : "Jacques Chirac a quitté la salle
du Conseil européen de Bruxelles pour ne pas écouter l’intervention, devant le
Conseil européen, d’Ernest-Antoine Seillière qui avait tenu à s’exprimer en
anglais "la langue de l’entreprise" apprend-on auprès de la délégation
française.
Au début du discours de l’ancien président du Medef français, le chef de l’état
s’est levé avec les ministres de l’économie et des Affaires étrangères, Thierry
Breton et Philippe Douste-Blazy, a-t-on précisé de la même source
"

Bien qu’il ne soit pas clairement établi que la réaction ait été provoquée
par le choix linguistique de M. Seillière plutôt que par le contenu de son
discours, nous voulons penser qu’il s’agissait avant tout d’une condamnation de
l’emploi de l’anglais par un Français, président d’une association patronale
européenne dont le français est l’une des trois langues officielles.

Cette attitude du président Jacques Chirac nous satisfait pleinement et nous
redonne espoir face aux agressions multiples que subit actuellement la langue
française.

Nous préparons dès maintenant une lettre que nous adresserons au président de
la République et aux deux ministres impliqués dans cet acte de patriotisme
linguistique.

Je vous encourage à envoyer également un message de satisfaction à l’élysée.
Vous trouverez une formule de message à l’adresse :

http://www.elysee.fr/elysee/francais/accessibilite.22766.html
puis
sélectionner " ECRIRE AU PRESIDENT"

Marceau Déchamps
vice-président
Défense de la langue française
dlf78@club-internet.fr

(Le 24 mars 2006)