BEACONSFIELD DÉFIE QUÉBEC

Affichage en français: Beaconsfield défie Québec

Nicolas Bérubé
La Presse

http://www.matin.qc.ca/quebec.php?article=20060713182900

La Ville de Beaconsfield refuse de modifier le nom de ses rues pour leur
donner un caractère distinctement français, comme l’exigent l’Office de la
langue française et la Commission de la toponymie.

Lundi, la Ville a voté à l’unanimité une résolution rejetant 200 changements
proposés par la Commission de la toponymie du Québec. Ces modifications visaient
à rendre la municipalité conforme à la Charte de la langue française.


Beaconsfield devra se conformer aux lois linguistiques, prévient Charest
Presse Canadienne

Extrait de la Presse canadienne du 13 juillet 2006

http://www.matin.qc.ca/quebec.php?article=20060713182900

Que cela lui plaise ou non, la municipalité de Beaconsfield devra se
conformer aux lois linguistiques québécoises, a prévenu le premier ministre Jean
Charest.

"Comme tous les citoyens, qu’ils soient corporatifs, institutionnels ou
individuels, chacun doit respecter les lois", a mentionné M. Charest à Vienne,
en Autriche, où il poursuivait un périple de deux semaines en Europe.

Majoritairement anglophone, défusionnée de la ville de Montréal depuis
janvier, la municipalité de Beaconsfield refuse modifier le nom de ses rues pour
leur donner un caractère distinctement français. Se faisant, la localité
contrevient aux exigences de l’Office de la langue française et de la Commission
de la toponymie.

Selon ce que rapporté plus tôt cette semaine le quotidien La Presse, le
conseil de ville a voté lundi à l’unanimité une résolution rejetant 200
changements proposés par la Commission de la toponymie, des modifications
pourtant jugées nécessaires pour conformer la municipalité à la Charte de la
langue française.

********

Adresses utiles :
info@beaconsfield.ca
Coordonnées des élus :

http://www.beaconsfield.ca/FRANCAIS/council/conseil_elus.html