ASSOCIATIONS FRANCOPHONES EN FLANDRE

L’APFF dénonce la situation des associations culturelles francophones en
Flandre

De Haan (Belgique), le 20 mars 2006 – A l’occasion d’une communication
au 3e colloque de l’Année francophone internationale qui a eu lieu à la
Bibliothèque d’Alexandrie du 12 au 15 mars, Edgar FONCK, directeur de
l’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF), a dénoncé
une nouvelle fois « les tensions entre Flamands et francophones » ainsi
que « la situation préoccupante des associations culturelles francophones en
Flandre
».

« Notre présence à ce colloque nous a aussi permis de rencontrer Abdou
DIOUF et de nous rendre compte que le Secrétaire général de l’Organisation
internationale de la Francophonie suivait avec attention l’évolution de la
situation de la langue et de la culture françaises en Flandre
», précise
Edgar Fonck.

Dans son intervention intitulée « Rôle et avenir des associations
culturelles francophones dans la transmission de la langue et de la culture
françaises en Flandre
», Edgar Fonck a expliqué : « Comme toutes autres
associations, les associations culturelles francophones doivent disposer de
moyens financiers et de locaux pour exercer leurs activités.

La Communauté française ne pouvant plus intervenir et la Communauté
flamande ne voulant pas intervenir, les associations francophones fonctionnent,
dans la plupart des cas, grâce au mécénat. Il s’agit d’un mécénat privé, car les
grandes entreprises ont beaucoup trop peur des réactions de leur clientèle
flamande. Les mécènes sont heureusement très motivés. Mais autant dire tout de
suite qu’il y en a peu et qu’ils sont assez âgés. Qu’adviendra-t-il lorsqu’ils
ne seront plus là ? La relève est-elle assurée ?

En ce qui concerne les locaux, il est devenu quasiment impossible pour une
association culturelle francophone d’avoir accès à des locaux communaux, tels
que les centres culturels. Même si un responsable politique veut intervenir au
nom de la liberté d’expression, il trouvera presque toujours sur sa route un
extrémiste flamingant s’écriant : De l’argent flamand pour les francophones…
C’est scandaleux ! Le responsable politique en question aura vite compris que
s’il veut être réélu, mieux vaut qu’il se taise.

Les sociétés privées qui louent des locaux sont aussi réticentes. Elles
craignent les problèmes. Tout le monde a encore en tête les incidents survenus
lors du cycle de conférences d’Exploration du monde.

Il est clair que l’avenir des associations francophones est aujourd’hui
entièrement entre les mains des autorités flamandes.

Un accord culturel serait l’occasion d’un rapprochement entre Flamands et
francophones. Les associations culturelles doivent être associées à cet accord.
Et dans chaque communauté, des solutions aux problèmes de financement et de
locaux des associations de l’autre communauté doivent être trouvées. N’est-ce
pas la moindre des choses dans un pays qui abrite la capitale d’une Europe
fondée sur les principes de la démocratie et le respect de la diversité
culturelle ?
»

Pour plus d’informations

Nous vous renvoyons au numéro 37 (mars-avril 2006) des « Nouvelles de Flandre
». Ce numéro peut aussi être consulté en ligne à l’adresse suivante :
http://www.dmnet.be/ndf.

A propos du 3e colloque de l’Année francophone internationale

Ce colloque, « La transmission des connaissances, des savoirs et des cultures
: Alexandrie, métaphore de la Francophonie », s’inscrit dans la continuité
thématique des deux colloques précédents. Il poursuit la réflexion sur la
francophonie contemporaine, en reprenant le thème de la diversité culturelle
dans une nouvelle perspective, celle de la transmission comme garante de la
diversité. (http://www.ulaval.ca/afi)

A propos de l’APFF

L’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF) ne
poursuit aucun but politique et n’entend nullement remettre en cause le statut
linguistique de la Flandre. Elle veut simplement que le français, l’une des
langues officielles de la Belgique, ait droit de cité en Flandre au même titre
que toute autre langue.

Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF
asbl)
Secrétariat : Spreeuwenlaan 12, B-8420 De Haan, Belgique.
Téléphone : +32(0)59.23.77.01
Télécopie : +32(0)59.23.77.02
Courriel : apff@dmnet.be
Site : http://www.dmnet.be/ndf