AMERICAN AIRLINES RECULE

Chers Amis,

Le mois de mars 2006 est décidément faste pour la cause de la langue
française !.

Je viens de recevoir un message d’un salarié de l’American Airlines, dont je
cache le nom pour ne pas lui créer d’ennuis professionnels. Il m’avait alerté il
y a six mois d’un projet de sa compagnie visant à supprimer la présence de
personnel francophone sur leurs vols à destination des pays francophones. Il
m’avait fait un rappel en novembre 2005 :

Juste une ligne pour vous rappeler que d’ici au 15
decembre, American Airlines va decider si les navigants francophones sont
necessaires ou non. Le manque de reaction du public entrainenra une disparition
du Francais dans une industrie ou notre langue n’est deja plus tres forte…
(pardonnez-lui l’absence d’accents, il travaille sur un
clavier…américain)

J’avais donc écrit à la direction américaine, le 18 novembre 2005, à deux
responsables différents, en soulignant la publicité que nous pourrions faire
dans les pays francophones si une telle décision d’abandon du français était
prise (voir la lettre en pièce jointe).

Je viens de recevoir, le 5/03, le message suivant de mon correspondant :

Pour une fois que l’on peut vous donner une bonne
nouvelle!… AMERICAN AIRLINES a decide de conserver les Francophones a bord de
nos vols et ceci apres avoir recu votre lettre… comme quoi votre association
sert bien a quelque chose! Merci de votre aide

Le message de notre ami est flatteur, je ne m’autorise pas à penser que nous
avons pu seuls faire reculer ce mastodonte, mais je veux bien croire que notre
lettre aura eu un effet.

Agissons, agissons, nous influençons toujours…

Cordialement.

Marceau Déchamps
dlf78@club-internet.fr


Ms. LAURI L. CURTIS
VP Onboard Servic
P.O. Box 619616
DFW Airport, TX 75261-9616
Etats-Unis d’Amérique

2ta
Réf : dlf/md05177
Objet :Langue française à bord des vols A.A.

Paris, le 18 novembre 2005

Madame,

Nous avons eu connaissance de votre réflexion sur l’intérêt de maintenir du
personnel parlant français sur les vols d’American Airlines partant ou
arrivant en France ou dans un pays francophone.

Notre association Défense de la langue française, qui regroupe 3500
adhérents, est présidée par M. Jean Dutourd de l’Académie française.

Nous sommes naturellement très sensibles à l’emploi de la langue française
sur les vols internationaux et nous serions très heureux que vous décidiez de
maintenir votre personnel francophone à bord, voire de le renforcer.

Si vous preniez une décision contraire, notre déception serait profonde et
se traduirait naturellement par une appréciation négative de votre compagnie.
Les journalistes francophones ne manqueraient pas d’en faire état ce qui
serait fort préjudiciables pour vous.

Nous espérons donc qu’une décision favorable au maintien de l’emploi de la
langue française sera prise prochainement et nous vous en remercions à
l’avance.

Recevez, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.

Marceau Déchamps
vice-président

(Le 6 mars 2006)