VOCABULAIRE

L’emploi
du littérisme, contraire de l’illettrisme, doit se généraliser dans la vie
courante

Selon la Commission générale de terminologie et de néologisme, ce nouveau
terme, qui vient d’être publié au Journal officiel, est l’antonyme (contraire)
d’illettrisme.

Il désigne la "capacité à lire un texte simple en le comprenant, à utiliser
et à communiquer une information écrite dans la vie courante".

Pour la Délégation générale à la langue française et aux langues de France,
l’emploi de "littérisme doit se généraliser rapidement dans le combat pour
l’accès de tous au savoir et à la culture". "La lutte contre l’illettrisme exige
le recours à des moyens humains et financiers mais nécessite aussi des outils
conceptuels permettant d’appréhender des situations sociales et de leur apporter
des réponses adaptées", ajoute-t-elle.

La Commission générale de terminologie et de néologie, placée sous l’autorité
du Premier ministre et présidée par Gabriel de Broglie, de l’Académie française,
est "au centre du dispositif d’enrichissement de la langue française créé par
décret du 3 juillet 1996". Son secrétariat est assuré par la Délégation générale
à la langue française.

(Extrait le 8 septembre 2005 du site France2.fr)