UN CHÈQUE AUX WEST QUEBECERS

Alors que l’anglicisation progresse en Outaouais,

que les transferts linguistiques y avantagent toujours la langue anglaise,

que les taux d’assimilation dans certaines régions de l’Outaouais se
comparent à ceux observés hors Québec,

que le principal employeur, le gouvernement du Canada, par sa fonction
publique fédérale, y crée les conditions nécessaires pour faire de l’anglais la
langue de travail avec tous ses effets défrancisants auprès de la population de
l’Outaouais,

qu’il n’est plus rare de se faire accueillir et servir en anglais dans les
établissements commerciaux et professionnels de l’Outaouais,

que certains constructeurs et promoteurs immobiliers, appuyés par leurs
associations respectives, organisent des campagnes de séduction en anglais pour
attirer les Ontariens à venir vivre en anglais au Québec sans se soucier de la
fragile écologie culturelle et linguistique de Gatineau et de l’Outaouais,

qu’il est de plus en plus fréquent de rencontrer des citoyens de l’Outaouais
qui, bien que résidant au Québec, choisissent de trafiquer leur identité pour se
déclarer Ontariens afin d’y payer leurs impôts (Il suffit d’observer le nombre
d’automobiles immatriculées en Ontario qui dorment tous les soirs dans les
entrées de cour de la région outaouaise pour constater l’ampleur de la fraude
fiscale et de ses effets sur l’appartenance québécoise de la région),

Patrimone Canada verse une subvention à l’Association régionale des West
Quebecers afin « d’accroître la vitalité et la qualité de vie des anglophones »
en Outaouais comme en témoigne l’article suivant du journal Le Droit du 15
septembre 2005.

Un chèque aux West Quebecers

Le député de Hull-Aylmer, Marcel Proulx, a remis hier au nom de la ministre
du patrimoine un chèque de 123 900 $ à la Regional Association of West
Quebecers.

Ce financement permettra à l’organisation de mettre de l’avant des projets de
nature à accroître la vitalité et la qualité de vie des anglophones vivant en
milieu minoritaire de la région. Il permettra aussi l’élaboration de nouveaux
outils de communication.

**********
Adresses utiles :

Liza
Frulla
Ministre du Patrimoine Canadien
Frulla.L@parl.gc.ca
Marcel
Proulx
Député de Hull-Aylmer
Proulx.M@parl.gc.ca

(Le 16 octobre 2005)