TOTALEMENT DÉGOÛTÉS NOUS SOMMES

Les établissements consulaires grecs se moquent de la langue française au
Québec et au Canada

Objet : LE CONSULAT GREC À MONTRÉAL

à : embassy@greekembassy.ca;
info@grconsulatemtl.net;
nroussos@grconsulatemtl.net
Cc : message@ocol-clo.gc.ca;

Imperatif@imperatif-francais.org
;
pettigrew.p@parl.gc.ca
;
Duceppe.G@parl.gc.ca
;
cabinet@mri.gouv.qc.ca

Depuis plusieurs années déjà, nous nous promettions d’aller (enfin) en Grèce
l’été prochain. Et pas moins de deux mois complets (incluant le Péloponnèse
de…
Thycidide). Notre décision était arrêtée, et nous étions en pleine préparation.

Or la lecture de ce texte nous a dégoûtés. Je vous informe par conséquent,
messieurs/ dames l’ambassadeur et autres consuls, que nous modifions
l’itinéraire prévu
sur-le-champ.

Si vous êtes incapables de respecter la langue officielle française du Canada
– et unique langue officielle du Québec -, mesdames, messieurs, eh bien je ne
vois pas pourquoi nous vous ferions l’honneur d’aller dépenser nos économies sur
vos terres.

Je pense que nous opterons maintenant pour la rome antique et les superbes
cités italiennes de la Renaissance (de Venise à Florence). Nos deux enfants en
seront informés dans les prochaines heures. Ils ne s’en porteront d’ailleurs pas
plus mal.

Mon épouse et
moi, de même.

Quel mépris des Grecs pour les Québécois ! Et dire que nous finançons
massivement vos écoles grecques ici même au Québec. à même mes propres impôts!!!

Oui, totalement dégoûttés nous sommes.

Hélas ! je ne vois plus le jour où un voyage de cette envergure pourrait nous
être encore possible dans les années à venir. Décidément, M. Roussos et autres
représentants officiels de la Grèce au Québec et en Canada, vous ne faites pas
honneur aux Platon, aux Euripide et aux Périclès de votre «civilisation».

Nicolas St-Gilles,
en mon nom et en celui des trois autres membres de ma famille,
mercuriale@moncanoe.com

(27 janvier 2005)