RECUL DU FRANÇAIS À MONTRÉAL

Selon l’Institut de la statistique du Québec, la moitié des enfants nés en
2003 de parents montréalais est élevée en anglais, en arabe, en espagnol ou dans
d’autres langues que le français.

à l’échelle de la province, la proportion de mères qui déclarent le français
comme langue maternelle est passée de 80 % en 1993 à 77 % en 2003.

à Montréal, la chute est encore plus radicale: de 48 % en 1993, elle
s’établit à 41 % en 2003.

Ces données ne proviennent pas d’un sondage mais de la compilation des
questionnaires complétés à la naissance des enfants.

Le démographe Louis Duchesne de l’Institut de la statistique du Québec
précise cependant qu’une partie des parents vont élever leurs enfants en
français même s’ils ont eux-mêmes grandi dans une autre langue. Il préfère donc
se référer à la principale langue parlée à la maison.

Après le français, les langues les plus parlées par les parents de
nouveau-nés montréalais en 2003 sont : l’anglais: 25 %; l’arabe: 3,5 %;
l’espagnol et les langues indo-pakistanaises: 2,5 %.

Cette nouvelle extraite du site de Radio-Canada:

http://www.radio-canada.ca/url.asp?/nouvelles/Index/nouvelles/200501/13/001FRANCAISMTL.shtml

(Le 13 janvier 2005)