« VERY IMPORTANT » !

Comment s’applique la diversité linguistique promise ?

A la manière selon laquelle la Commission de Bruxelles applique elle-même le
principe d’égalité linguistique : elle a contraint les nouveau états qui
souhaitaient adhérer à l’Union à lui fournir leur dossier de candidature
uniquement en anglais.

Dans le Sud de la France, au nouveau collège de Manduel, qui ouvrira en
septembre 2005, bien qu’il était annoncé que l’espagnol y serait enseigné, et
bien que des collégiens avaient déjà choisi l’espagnol, ces derniers ont appris
au début d’avril que seul l’anglais y sera finalement enseigné en sixième. Les
collégiens qui avaient choisi l’espagnol ont donc été contraints de "choisir"
entre l’anglais et… l’anglais.

Mme Elisabeth Barbay, qui a acheté deux billets d’avion chez Lituanian
Airlines, 9 rue Clapeyron – 75008 Paris, pour participer au Congrès Universel
d’Espéranto de Vilnius, a constaté qu’ils n’étaient qu’en lituanien (ce qui est
normal) et en anglais, mais qu’il n’y avait rien en français.

Les seules expressions claires pour elle n’étaient que : "Your
attention is drawn to the conditions of carriage printed inside this ticket
"
et "Very important". Oui, c’est vraiment important que l’on
comprenne un contrat pour lequel on paye ! Ceci est-il acceptable en France
comme en tout autre pays non anglophone alors que l’anglophonie ne représente
que (il faut le répéter et le faire savoir !) 4,84% de l’humanité ? Dixit la CIA
<http://www.cia.gov/cia/publications/factbook/geos/xx.html>.

Elisabeth poursuit :
"Etant donné qu’il s’agit d’un contrat entre la compagnie aérienne et le
passager, est-il légal que le texte n’apparaisse pas en français ?

L’hôtesse à qui j’ai fait remarquer cela, m’a répondu que c’était
parfaitement normal. Cependant, elle a ajouté d’un ton menaçant, que j’étais la
quatrième personne de notre groupe à faire cette réflexion et que si ça
continuait, il y aurait des problèmes avec la compagnie (sans préciser de quel
ordre). Je précise que notre groupe est composé exclusivement d’espérantistes
(le congrès mondial d’espéranto, auquel nous allons participer, aura lieu cette
année à Vilnius), ce qui explique que nous soyons particulièrement attentifs à
ce genre de discrimination linguistique."

La dictature de l’anglais s’installe, et il n’y a rien de bon à espérer du
projet de constitution-piège dans lequel la Commission pourra continuer à
exercer son pouvoir de nuisance :

Article : 1-26/2
"Un acte législatif de l’Union ne peut être adopté que sur proposition de
la Commission, sauf dans le cas où la Constitution en dispose autrement. Les
autre actes sont adoptés sur proposition de la Commission lorsque la
Constitution le prévoit."


GAZETARA SERVO DE SAT-AMIKARO
SERVICE DE PRESSE DE SAT-AMIKARO
Inscr1ption et désinscr1ption sur simple demande
Enskribigho kaj malenskribigho lau simpla peto.
Rédacteur /Redaktanto : Henri Masson
Kontrauspama retadreso / Adresse antipourriel :
(Forigu la signon "#" / Supprimez le signe "#")
< espero.hm@#wanadoo.fr
>

http://www.esperanto-sat.info

(Le 12 mai 2005)