« PLAY HERE… LIVE HERE ! »

Il y a des gens qui ont du temps à perdre. Surtout les politiciens !

Le mot Outaouais est devenu odieux à leurs yeux. Vite ! Il faut le remplacer
par Gatineau. Selon eux, le cégep, l’université, la société de transport, le
centre hospitalier doivent changer leurs appellations. Ces institutions
n’auraient plus de vocation régionale depuis la création de la nouvelle ville.

Pendant que ces petits politiciens lancent de faux débats pour se désennuyer,
les vrais dossiers, eux, doivent attendre. Pendant qu’ils s’amusent, avec l’aide
du maire sortant Yves Ducharme, à vouloir remplacer l’Outaouais par Gatineau, le
club de golf Royal Ottawa (qui n’est pas à Ottawa !) et le développement
résidentiel le "Plateau de la capitale" (qui n’est pas dans la capitale !),
continuent arrogamment de s’identifier au vu et su de tous comme ontariens sans
qu’ils interviennent. Pas question de leur demander de changer de nom ! Pourquoi
selon vous ? Les campagnes de séduction ?

Les grands panneaux du constructeur résidentiel Junic installés sur les
boulevards Saint-Raymond et de la Montagne à l’intention des Ontariens le disent
clairement en anglais : Play here… Live here !

Pierre Godin

(Ce texte est extrait de la rubrique Opinion du lecteur du Droit du 20
septembre 2005)

Adresses utiles : www.junic.ca
et info@junic.ca