PETULA CLARK

jimpierson@petulaclark.net

Je sais que Mme Clark viendra dans l’Outaouais le samedi 12 novembre 2005
prochain au Théâtre du Casino. Et j’ai bien hâte d’aller l’entendre et
l’applaudir. Quand je me suis informé par téléphone au sujet du prix des places,
j’ai demandé si Petula chanterait tantôt en français, tantôt en anglais, comme
elle sait si bien le faire, et on m’a assuré que oui. à ma demande, la jeune
fille préposée aux réservations m’a aussi donné l’adresse du site Web de l’une
des chanteuses qui m’ont donné le plus d’émotions dans ma jeunesse :
www.petulaclark.net. Confiant, je me suis rendu à l’adresse indiquée et dans la
magnifique page Web qui s’est ouverte sous mes yeux, j’ai vainement cherché un
renvoi à une autre page Web en français, ou dans une autre langue. Qu’en est-il
? Est-il possible que la grande chanteuse internationale dont la carrière a
d’abord commencé en France n’ait pas aujourd’hui un tout petit souvenir de la
belle époque où elle chantait si admirablement « Tous ceux qui ont un coeur me
comprendront et m’aimeront, oui ».

J’ai bien hâte que la Petula de mon enfance s’arrête à Gatineau et j’espère
qu’on lui aura expliqué que Gatineau (Québec) n’est pas « juste une autre ville
nord-américaine » où elle pourra faire semblant qu’il n’y a pas de francophones
dans la salle et où tout le monde sera prêt à l’applaudir à tout rompre sans
qu’elle n’ait un seul mot de français à prononcer avec son accent pourtant
combien charmant.

Un admirateur de toujours,

Léo La Brie
leo.labrie@laposte.net

c.c.
service_clientele@loto-quebec.com

(Le 11 septembre et 11 octobre 2005)