PETIT LAROUSSE

L’édition 2006 du Petit Larousse contient une centaine de mots nouveaux

… dont de trop nombreuses invasions barbares.


http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-3246,50-665664,0.html



http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3246,36-665664,0.html
 

« Reflet de son époque, le Petit Larousse 2006, présenté, jeudi 23 juin à
Paris, comprend une centaine de mots nouveaux, venus parfois de Belgique, du
Québec ou d’origine anglo-saxonne, souvent liés aux nouvelles technologies, au
bien-être et à l’environnement. Le Petit Larousse illustré, dont la devise est
"Instruire tout le monde sur toute chose", s’est vendu dans le monde à 57
millions d’exemplaires depuis sa création en 1905, selon l’éditeur.

La version 2006 comprend 15 millions de signes, 59 000 noms communs, 28 000
noms propres et 5 000 illustrations. L’an passé, le dictionnaire du centenaire
proposait plus de 400 mots et sens nouveaux. Le millésime 2006 n’en comprend
qu’une centaine : "Il y a en effet eu l’an passé un gros renouvellement" (de
mots), a-t-on expliqué chez l’éditeur.

Plusieurs personnalités font leur "entrée" dans la partie consacrée aux noms
propres, comme la romancière belge Amélie Nothomb ou le sculpteur sénégalais
Ousmane Sow. En apprenant la nouvelle, Amélie Nothomb a assuré : "J’ai couru
chercher un pissenlit et je l’ai soufflé comme la Semeuse" de la couverture.
Benoit XVI, Condoleezza Rice et Madonna entrent également dans l’ouvrage.

DE "BLOG" à "VICTIMISATION"

Cette année, parmi les mots nouveaux, on trouve "blog" (site web),
"bluetooth" (connexion sans fil), "coming out" (révélation de son
homosexualité), "cybercriminalité", "docu-fiction", échelle "ines" (mesure de
gravité d’un accident nucléaire), "écocitoyenneté", "grunge" (style négligé),
"jet-ski", "pesto" (sauce italienne), "téléopérateur", "ti-punch", "toc" ou
"t.o.c" (trouble obsessionnel compulsif), "victimisation" ….

L’ouvrage propose également des sens nouveaux, tels que "féroce" (préparation
de cuisine antillaise), "grave" (stupide), "majuscule" (considérable), "mortel"
(génial) ou "oméga" (famille d’acides gras).

Parmi les locutions et expressions nouvelles, figurent "ascenseur" (social),
"bilan" (de compétences), "discrimination" (positive), "éthique" (pour un
fonds), "habiller" (quelqu’un pour l’hiver), "méditerranéen" (régime), "mode"
(opératoire), "parachute" (doré), "réchauffement" (global), "tranche"
(nucléaire) ou "voyou" (pour un Etat).

APPORTS BELGES ET QUéBECOIS

La francophonie n’est pas oubliée : la Belgique apporte notamment "babelutte"
(sucre d’orge) ou "paletot" (pardessus), le Québec "calotte" (casquette),
"grignotine" (amuse-gueule), ou "jambette" (croc-en-jambe) et la Suisse
"bedoume" (femme stupide), "bérot" (petit chariot à deux roues), "glinglin"
(auriculaire) ou "patrigot" (boue).

Tiré à un million d’exemplaires, le dictionnaire, qui existe aussi en version
multimédia, grand format et compact, sera vendu dès le 7 juillet. Il connaîtra,
comme chaque année, deux pics de vente : la rentrée scolaire et la semaine de
Noël. »

************
et toujours aucun recensement ni trace ni fleur ni couronne pour les mots
disparus depuis la précédente version…

ér@sme
erasme@no-log.org

(Le 4 juillet 2005)