PARIS, LA PREMIÈRE VILLE FRANCOPHONE AU MONDE ?

Paris, première ville francophone au monde. Ouf, heureusement puisque c’est
la capitale de la France. Ceci au cas où cela aurait été oublié par certains…

Telle Montréal, la ville de Paris et sa périphérie ne prêtent guère à
satisfaction dans l’énoncé des messages, fussent-ils publicitaires : je supporte
déjà mal, comme nombre de citoyens, les panneaux publicitaires, mais qu’en plus
tout s’anglicise a de quoi m’ulcérer. De plus en plus souvent, aux arrêts
d’autobus, les publicités aux vitres de ces derniers sont en anglais. Ainsi, en
faisant 100 mètres pour rejoindre un point à un autre, les trois panneaux de
publicités, dont deux installés aux endroits des services publics, étaient tous
marqués en anglais, en gros, alors que, si langue française il y a, la
traduction était marquée en beaucoup plus petit, quand ce n’est pas à la
verticale de l’affiche.

Je suis profondément excédé et encore plus attristé de voir ce comportement,
pour illicite au vu de la loi française, s’imposer car les commerçants et
colporteurs de l’anglophonie l’ont ainsi décidé.

Le langage SMS a déjà porté une grave atteinte au français et plus encore à
notre orthographe…la publicité elle, s’inscrit dans une logique de guerre par
changement de l’environnement linguistique.

-excuse me, sir, but can I speak french in Paris.
– only if you have nothing to say.
– thanks.

Cédric Laudet, cedriclaudet@neuf.fr

(Le 17 août 2005)