LE RANG DES ANGLAIS

Cette lettre ouverte publiée dans La Voix de l’Est du mercredi 7 décembre
2005 nous a été communiquée par notre correspondant M. Daniel Duclos.

M. Daniel Rainville,
Directeur général, St-Paul-d’Abbotsford,
d.rainville@bellnet.ca

mun.st-paulabbotsford@bellnet.ca

M. Rainville,

Permettez-moi de vous dire que j’ai été renversé lorsque j’ai pris
connaissance de votre lettre du 29 novembre dernier qui m’informait que ma rue
venait de changer de nom, passant de "rang de la Montagne" à "rang des
Anglais…"

M. Daniel Rainville,

Je n’en reviens pas de savoir que maintenant, je vais demeurer dans le rang
des Anglais…

J’essaie de me convaincre: Pierre Vaillancourt, rang des Anglais… Au pire,
ça aurait pu être "l’ancien rang des Anglais".

C’est sûr que ce n’était pas nécessaire de changer de nom de rue. J’ose
croire que la démocratie s’est fait entendre…

Mais laissez-moi vous dire que j’ai déjà vu des changements apportés dont,
comme résidant concerné, j’avais été avant informé par courrier.

Je trouve très expéditive la démarche suivie par notre municipalité dans
cette affaire. En tout cas, je n’apprécie pas de ne pas avoir été avisé de cette
affaire par ma municipalité.

C’est certain que je me serais senti plus respecté si les résidants du rang
avaient reçu une lettre comme la vôtre, mais pour nous prévenir de la chose
avant, ou pendant la démarche.

Aussi, pour essayer d’avaler ma pilule et me convaincre de la "brillance" de
la démarche, pourriez-vous me faire parvenir une copie des arguments invoqués
lors du vote pour procéder à un tel changement. Je vais essayer de m’en
convaincre.

Inutile de vous dire que j’aimais bien mon rang de la Montagne, ainsi que son
nom qu’il portait si bien, tellement plus bucolique, plus romantique, plus
vrai…

N’allez surtout pas croire que j’ai quoi que ce soit contre les Anglais.

Pierre Vaillancourt,
rang de la Montagne
Saint-Paul-d’Abbotsford

(Le 15 décembre 2005)