LE MINISTRE DES RESSOURCES NATURELLES RÉPOND

Manipulation politicienne
Notre plainte était pourtant claire ! Mais dans la réponse ci-jointe, vous
constaterez que le ministre canadien des Ressources naturelles utilise la
plainte d’Impératif français qui consistait à dénoncer le gouvernement du Canada
quand celui-ci recommande aux Québécois de recourir aux services d’une
entreprise ontarienne dont le site Web est unilingue anglais. Nous n’avons
jamais demandé au gouvernement du Canada de s’engager dans une vaste campagne de
bilinguisation (anglicisation) des entreprises québécoises qui oeuvrent
uniquement ou principalement au Québec ou de celles qui le font exclusivement en
Ontario ! Tout ceci donne l’impression que le ministre se sert de notre plainte
pour faire progresser la vision anglicisante du gouvernement du Canada.

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français

Lettre du ministre des Ressources naturelles en réponse au courriel
d’Impératif français publié à KYOTO POUR ANGLICISER LE QUÉBEC

Le 10 août 2005

Monsieur Perreault,
Je vous remercie de votre correspondance du 6 juillet 2005, adressé (sic) à
l’honorable R. John Efford, ministre des Ressources naturelles, concernant la
langue d’affichage sur le site Web d’un organisme de service (OS) autorisé à
fournir le service énerGuide pour les maisons (EGM) dans la région de Gatineau
et de Chelsea. Le ministre Efford m’a demandé de vous répondre en son nom.

Ressources naturelles Canada (RNCan) confirme que le site Web de Property
Inspection Network d’Ottawa est unilingue anglais. Comme certains des citoyens
ayant porté plainte auprès de votre organisme l’ont toutefois constaté, cette
firme offre ses services aux propriétaires en français. Bien que la société
Property Inspection Network réponde d’abord en anglais aux appels téléphoniques
qu’elle reçoit, elle assure un retour d’appel ou une réponse par courriel en
français à tout demandeur utilisant cette langue. Un conseiller énergétique
francophone fournit le service d’évaluation énergétique en français pour cette
firme dans la région de la capitale nationale. De plus, le service EGM comprend
un rapport avec recommandations et des publications pdrtinentes de RNCan, tout
cela dans la langue officielle choisie par le citoyen.

Avec l’aide du Commissariat aux langues officielles, RNCan examine depuis
quelque temps les obligations des mandataires du gouvernement du Canada en ce
qui a trait à la publication d’information via Internet. Présentement la Loi sur
les langues officielles, qui a été promulguée avant l’arrivée de la technologie
Internet, est muette sur ce nouveau mode de communication. Néanmoins, depuis le
11 juillet 2005, tous les hyperliens conduisant aux sites d’OS à partir du site
EGM, dont celui de Property Inspection Network, ont été temporairement
désactivés. Le personnel du programme EGM scrute actuellement l’affichage sur le
Web de tous les OS offrant le service EGM dans les régions désignées bilingues
par le Secrétariat du Conseil du Trésor. Seuls les OS conformes à l’esprit de la
Loi dans les régions susmentionnées auront le droit d’obtenir un lien vers leur
site Web à partir des pages Web de RNCan.

Lors des prochaines rondes de sélection de firmes de prestation du service
EGM, je peux aussi vous assurer que nos exigences quant à l’offre de services
aux citoyens dans la langue officielle de leur choix incluront dorénavant
l’affichage sur le Web.

Une fois de plus, je vous remercie de votre observation très pertinente.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Margaret McCuaig-Johnston,
mmccuaig@NRCan.gc.ca

Assistant Deputy Minister, Energy Technology and Programs Sector
Sous-ministre adjointe, Secteur de la technologie et des programmes énergétiques

Natural Resources Canada
Ressources naturelles Canada

(Le 12 août 2005)