LA VOIX SÉPHARADE DU QUÉBEC

Petit mot à « La Voix sépharade »
(Communauté sépharade du Québec)

http://www.press-x.com/Newsite/Lavoix/lvshome.htm

C’est triste de constater – depuis les nombreux anglicismes (et/ou termes
anglais) jusqu’aux maladresses langagières de tous ordres – combien la langue
française se voit «maltraitée» sur votre site.

Quelques illustrations (je ne crois pas être exhaustive…) :

Uploader, email, Guest Book, subscribe, unsubcribe, submit, company, Contact
form, fax, etc. (on se croirait… en France, ma foi!).

également :

Décè / Résponsable / Pour toutes information (sic),commentaires ou pour
ajoutez (sic) une categorie (sic) / l’equipe / Séptembre / Abonement / completez
/ facon / prenom / Editorial / Revision (sic!) d’épreuves…

Suggestion, si votre « Résponsable de la publication » (

http://www.press-x.com/Newsite/Lavoix/lvsequipe.htm
) était moins enclin à
distribuer les injures aux quatre vents sur toutes les tribunes possibles,*
peut-être trouverait-il enfin le temps de mettre un peu d’ordre et de
professionnalisme (quitte à se faire aider par plus compétent) dans le canard
dont il a la responsabilité…

Bien à vous,

Hélène Pisier
13 août 2005
Rimouski, Québec
qcindependance@yahoo.fr

* Encore tout récemment, d’ailleurs :

http://www.vigile.net/05-8/TL-2.html#9
.

Je ne comprends pas au reste que des discours aussi arrogants, prétentieux,
intolérants, et mêmes violents, que ceux de cet homme puissent être cautionnés
par la communauté juive québécoise (en lui faisant occuper des fonctions comme
celle-ci, d’une part; par son silence complice, d’autre part). Il me semble, au
contraire, que ce sont là, chez ce M. Elie Benchetrit, des manières qui ne
manquent pas de rebuter les plus ouverts des «Goyim» à l’égard de la société
hébraïque. Comme si provoquer le rejet de soi, par la plume de cet individu,
sinon la haine, constituait le programme même de ladite communauté…

N’est-ce pas un brin pathologique ces manières…?

Ainsi : 1) Je me rends détestable. 2) J’y parviens (bien sûr) ! Je deviens
donc effectivement détestable. Et détesté. 3) Je dénonce ensuite avec virulence
cette «détestation». 4) Me voilà dès lors justifié dans mes discours de «victime» – les plus injurieux à l’égard des «autres». CQFD. On se
souviendra incidemment du «Mur de la Honte» – ô combien ouvert et
altruiste… – d’Anthony Housefather (
http://ledevoir.com/2004/04/28/53176.html ).

Assurément, un autre Sigismund Freud ne serait pas superflu au sein de la
famille… Bref, et j’en suis personnellement de plus en plus convaincue, il n’y
a pas plus grand détracteur du «Fait juif» que les gens qui prennent fait et
cause pour Lui par le biais de la parole fanatique. SVP, réfléchissez un peu à
tout cela. C’est une véritable amie qui vous le propose (même si M. Benchetrit –
on constate de suite la force des arguments de celui-ci face à la critique… –
s’empresserait de me qualifier d’«antisémite» pour mieux s’abstenir de réfléchir
honnêtement et avec intelligence). Dieu! que tout cette ambiance est tout à la
fois malsaine et d’un ridicule monstrueux. Morbide même.

PS : J’en passe par le site Impératif-français pour communiquer avec «La Voix
sépharade», car outre l’objet initial de la présente, il est impossible de le
faire par les voies préconisées sur le site (et notamment par le biais de:

http://www.press-x.com/Newsite/Lavoix/lvscontact.htm
). Décidément, M.
Benchetrit, vous semblez avoir l’art de tout faire de travers…