LA DIVERSITÉ CULTURELLE PROTÉGÉE

Nouvelle extraite du site de
http://www.rtbf.be/


http://www.rtbf.be/rtbf_2000/bin/view_something.cgi?type=article&id=0181429_


article&menu=default&pub=RTBF.PORTAIL%2FPORTAIL.FR.la_taille.SP.INTE

L’Unesco a adopté une convention protégeant la diversité culturelle, un vote
qu’on peut qualifier sans hésitation d’historique, puisque 148 pays sur 154 (à
l’exception des Etats-Unis et d’Israël) ont adopté un texte qui voudrait
considérer que leur culture est défendable.

Ce jeudi, en séance plénière de sa 33e conférence générale à Paris, l’Unesco
a adopté à une écrasante majorité une Convention sur la diversité culturelle qui
affranchit la culture des règles du commerce international. Sur 154 pays
représentés lors du scrutin, 148 ont voté en faveur du texte, deux s’y sont
opposés (Etats-Unis et Israël) et quatre se sont abstenus.

La musique, les arts, le cinéma, pourront continuer à être subventionnés par
les Etats. On parle de moment historique parce que c’est la première fois
qu’émerge un droit international culturel face aux lois libre-échangistes du
commerce de l’OMC, l’Organisation Mondiale du Commerce.

Pour Henri Ingberg, secrétaire général de la Communauté française, la culture
ne sera plus assimilée à n’importe quel autre produit ou n’importe quel autre
service. Sa spécificité est enfin reconnue. « Pour la première fois sur le plan
mondial, nous disposons d’une convention internationale qui légitime les
politiques culturelles et qui légitime également les aides publiques données à
la culture. (…) Vous savez, à quel point l’intervention publique pour soutenir
les artistes, la création et les oeuvres est importante pour qu’il y ait une
réelle vitalité culturelle. »

(21 octobre 2005)