« GO » MONTRÉAL

Le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, mène actuellement une campagne
électorale sous le slogan « Go Montréal » :


http://www.radio-canada.ca/util/postier/suggerer-go.asp?nID=359170

Cette campagne d’anglicisation convient tout à fait à notre ville ontarienne,
qui remue ciel et terre pour s’angliciser. Le « go » sied bien à la ville de
Manntchrihâlle ; c’est dans la même veine que les panneaux « STOP » qu’on y
trouve un peu partout. (Panneaux autorisés, il faut le dire, sous prétexte que «
stop » est aujourd’hui un mot accepté en français.)

Certains Montréalais sensés s’en sont plaint auprès de l’Office québécois de
la langue française. Cet organisme reconnu pour sa lâcheté « cherche à savoir »
si le mot « go », quand il est employé dans une brochure, contrevient à la
Charte de la langue française. J’imagine que l’OQLF classera la plainte sans y
donner suite, en prétendant qu’il n’y a pas d’anglais dans lesdites brochures, «
go » étant un mot tout à fait français (puisque ce terme est employé pour
désigner un jeu japonais)…

"Go to hell, Mr. Tremblay !" Votre tête devient de plus en plus carrée.

Scott Horne
Montréal (Ontario)
shorne@hornetranslations.com

Adresse utile
Page commentaire du maire de Montréal

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=162,230522&_dad=portal&_schema=PORTAL

(Le 29 septembre 2005)