JEUX OLYMPIQUES DE TURIN

Extraits d’articles publiés par Cyberpresse et Canada.com


http://www.cyberpresse.ca/sports/article/article_complet.php?


path=/sports/article/01/1,154,1544,072005,1088923.php

et

http://www.canada.com/news/nationales/story.html?id=42a317ea-061c-4641-8c93-f583d03cec1a

Nommée "Grand Témoin de la Francophonie", Lise Bissonnette assistera l’hiver
prochain aux Jeux olympiques de Turin, en Italie, pour s’assurer que la place du
français y est respectée.

Le secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie,
Abdou Diouf, a annoncé que la présidente-directrice générale de la Bibliothèque
nationale du Québec avait accepté de se rendre dans la capitale du Piémont
pendant les JO pour y "observer la place et le statut du français".

«Face au déclin de la langue française constaté sur la scène internationale,
il est impératif que la Francophonie et ses états membres se mobilisent et
s’engagent davantage pour relever ensemble ce défi, a déclaré l’ancien président
du Sénégal dans un communiqué publié vendredi à Paris. La mission que je confie
à Lise Bissonnette aux Jeux olympiques de Turin s’inscrit précisément dans ce
contexte.»

Le français et l’anglais sont les deux langues officielles du mouvement
olympique. Et en cas de litige, c’est la langue française qui fait foi. L’OIF,
qui a fait de la promotion de la langue française dans les institutions
internationales un de ses "objectifs stratégiques", tient à s’assurer que cet
équilibre est maintenu.

Mme Bissonnette entamera sa mission dès l’automne, selon le cabinet du
secrétaire général de l’OIF. En septembre, elle fera un premier voyage à Turin,
après un détour par Rome, pour y rencontrer le maire et les responsables du
Comité organisateur des Jeux.

(Le 2 juillet 2005)