DU FRANÇAIS DE QUALITÉ, SVP

Alors que tous les efforts sont déployés au combat pour la qualité du
français dans notre région, de (trop) nombreuses entreprises affichent une
langue plus que maltraitée.

C’est le cas des Promenades de l’Outaouais. Truffées d’erreurs flagrantes
d’orthographe et de grammaire, leurs communications écrites souffrent aussi bien
souvent d’une formulation déficiente. Sans compter les irrégularités et les
fautes de typographie. Les panneaux promotionnels extérieurs ne sont d’ailleurs
pas en reste.

Il existe d’excellents rédacteurs et réviseurs dont le métier est de (bien)
jouer avec les mots. à chacun son métier!

Je crains que les dirigeants des Promenades ne s’assoient sur le fait qu’il
s’agisse du plus grand centre commercial de l’Outaouais québécois. Lorsqu’on
leur fait remarquer les horreurs qui se retrouvent dans leurs communications,
ils ne réagissent pas. Ils semblent même en rire.

C’est sans doute tant pis pour eux. Car le plus triste dans tout ça, c’est
qu’ils commencent à me faire pitié.

Si j’avais pu, je vous aurais envoyé en pièce jointe quelques exemples.

N’hésitez pas à vous procurer le coupon de tirage, en apparence inoffensif, à
remplir dans le cadre d’une promotion pour la fête des Pères. Vous verrez ce que
je veux dire… Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

On pourrait énumérer les motifs pour lesquels il est important de préserver
la qualité du français, mais je veux plutôt démontrer aux dirigeants
d’entreprise qu’ils ont beaucoup à gagner en soignant leurs communications.

Tout d’abord, l’image de la compagnie, qu’en font-ils? Et la crédibilité?

Dieu sait que l’image est importante, de nos jours… Nommez-moi une entreprise
qui s’en fout, pour voir.

Par ailleurs, une bonne formulation ne sert-elle pas à la compréhension du
lecteur? Et lorsque le lecteur s’avère être un client potentiel… n’est-il pas
important qu’il puisse bien saisir ce qu’il lit? Je ne connais pas une
entreprise qui se fout d’accroître sa clientèle.

En me lançant à mon compte dans ce domaine qui me passionne, tout ce que je
demande, c’est de contribuer ne serait-ce qu’un peu à l’amélioration de la
qualité de la langue dans notre belle région. Et si par ce message je réussis à
sensibiliser quelque peu les gens (surtout les dirigeants d’entreprise) de
l’importance de la qualité de la langue dans leurs communications, alors j’aurai
atteint mon but. (Mais je continuerai à me battre quand même…)

Nancy Villeneuve, Gatineau
n_goaler30@hotmail.com

(Le 18 juin 2005)