CLUB DE LA FRANCOPHONIE

Audrey CHAUDIERE
Walf Fadjri

Pourquoi chercher encore à promouvoir la francophonie, alors que l’Afrique
dispose de richesses culturelles et civilisationnelles qui ne sont pas encore
reconnues à leur juste valeur ? Il est possible de dépasser ce paradoxe
apparent, si l’on ne considère plus la francophonie de manière unilatérale. La
langue française peut précisément devenir une «langue de communication», ce
point de convergence permettant l’échange entre les cultures.

Tout le texte est accessible à

http://www.walf.sn/culture/suite.php?rub=5&id_art=19281

(Le 11 mai 2005)