BUREAU EN GROS

Madame Salmon
Bureau en gros
Sandy.Salmon@Staples.ca

Malgré les deux mois séparant votre réponse de ma plainte initiale, je vous
remercie grandement de vos vaines justifications ainsi que des efforts que vous
daignerez mettre dans l’examen de votre "programme de distribution au Québec".

Mais je me permettrai malgré tout de faire une petite mise au point sur vos
suppositions relatives à votre programme de distribution dans MA boite au
lettre. J’ai reçu la semaine dernière, pour la cinquième fois (à ma
connaissance) votre dépliant unilingue anglais, sans aucun, je me permets de me
répéter ici pour que vous saisissiez bien la quantité, AUCUN dépliant français,
tout comme les fois précédentes.

J’ai fait parvenir l’information à l’Office québécois de la langue française
et je vous invite très ardemment à continuer de me faire parvenir ces
publications que je puisse continuer de porter plainte contre votre entreprise
aussi souvent et pour aussi longtemps que vous le jugerez nécessaire. Si vous
pouvez recevoir 5000$ d’amende par circulaire, veuillez croire à ma sincérité
lorsque je vous dis que c’est avec un grand sourire et une joie profonde que
j’accueillerai dans mon foyer chacune de vos infractions aux lois québécoises.
111 800 $ d’amendes depuis 2002? Bravo! Visons ensemble le million!… pour
commencer…

Merci de tout coeur et à bientôt je l’espère,

Sébastien St-Pierre-Dufour

Sebastien.St-Pierre-Dufour@videotron.ca

***************
BUREAU EN GROS : DEUX POIDS, DEUX MESURES Bureau en Gros récidive…

Madame,
Sandy.Salmon@Staples.ca

Merci de votre réponse. N’habitant pas Gatineau, je laisse à M.
St-Pierre-Dufour le plaisir de vous répondre pour ce qui est de vos circulaires
dans les Publi-Sac. Par contre, je me permets de vous demander si à Ottawa vous
distribuez également vos circulaires en français et en anglais, comme vous
prétendez le faire à Gatineau.

Ou bien avez-vous, comme foule d’autres entreprises, une politique de « deux
poids, deux mesures » : les deux langues à un bord de la rivière des Outaouais,
le seul anglais à l’autre ? Et à Winnipeg, ville francophone à quelque 25 % ?

Je tiens également à vous informer que Bureau en Gros, ayant reçu pour des
infractions de la Charte de la langue française pas moins de 41 amendes*
totalisant 91 800 $* dans les quatre dernières années, a la distinction honteuse
d’être contrevenue à la CLF plus que toute autre entreprise au Québec, et de
loin. Vous comprendrez facilement que l’image chez les Québécois d’une société
si peu respectueux de notre langue, de notre culture et de nous-mêmes ne peut
qu’être mauvaise.

Tant que votre entreprise fait fi du fait français au Québec, je refuse de
mettre mes pieds dans vos succursales, car l’insulte de votre publicité anglaise
et des 18 % de vos produits qui ne sont pas conformes à la CLF est carrément un
gifle. Bien qu’il y ait pas loin de mes lieux (à vingt minutes à pied) un grand
magasin Bureau en Gros, pour mes besoins personnels ainsi que pour ceux de mon
entreprise je descends toujours à une succursale plutôt éloignée de la société
très québécoise Fournitures de bureau Denis, où je sais qu’on m’accueillera très
poliment dans la langue de Molière.

Daignez recevoir, Madame, mes salutations distinguées.

Scott Horne
Montréal
shorne@hornetranslations.com

* Dernièrement l’Office québécois de la langue française m’a informé que
votre entreprise n’a même pas répondu aux mises en demeure issues suite à
plusieurs plaintes que j’ai déposées en 2004 et qu’il a donc transmis les
dossiers au Procureur général avec recommandation de vous imposer les amendes
prévues par la loi québécoise. Vous verrez donc bientôt monter la quantité
d’infractions ainsi que celle des amendes.

*************
BUREAU EN GROS : LA LANGUE DE BOIS
et une réponse en anglais!

à Messieurs Horne et St-Pierre-Dufour

Messieurs,

Nous avons pris connaissance de votre préoccupation en ce qui concerne la
distribution de circulaires unilingues anglaises par Public Sac à votre
domicile. Veuillez noter que, dans la région de Gatineau, nous faisons
distribuer en fait des circulaires anglaises et françaises par Public Sac.
Ceci donne à chaque consommateur le choix de lire la circulaire dans la langue
de son choix.

Nous examinons actuellement notre programme de distribution au Québec pour
voir s’il y a une meilleure façon de promouvoir nos produits.

Nous vous sommes reconnaissants de nous avoir écrit à ce sujet. Nous tenons à
vous assurer que nous cherchons toujours des façons d’améliorer notre service à
nos clients.

Par conséquent, nous espérons que vous continuerez à magasiner dans nos
succursales.

Veuillez agréer, Messieurs, nos salutations les meilleures.

Sandy Salmon
Directrice de publicité
Sandy.Salmon@Staples.ca

*********************
NDLR – Bureau en gros répond en anglais à deux clients qui lui ont pourtant
écrit en français!!!

Dear Mr. Home and Mr. St-Pierre-Dufour.

I understand your concern regarding English unilingual flyers being delivered
by Public Sac to your home – in the Gatineau region, however, we actually
distribute both English and French Flyers through Public Sac. This gives each
home owner the choice of reading the flyer in the language of their choice.

We are currently reviewing our distribution patterns in the Quebec region to
see if there are better ways of getting our message out.

We appreciate your taking the time to write to us regarding this matter – I
assure you we are always looking to better service all of our customers, and
hope you will reconsider shopping our stores.

Sincerely,

Sandy Salmon
Advertising Manager
Sandy.Salmon@Staples.ca

*********

(Le 1er décembre 2005)