AGENCE INTERGOUVERNEMENTALE DE LA FRANCOPHONIE


Lettre d’information mensuelle
septembre 2005

>> 2006 ANNéE SENGHOR

• Un concours de textes auprès des jeunes francophones est ouvert
depuis le 19 juillet et jusqu’au 30 septembre sur la célébration du centième
anniversaire de la naissance de Léopold Sédar Senghor. Les francophones de moins
de 30 ans sont appelés à présenter et commenter l’oeuvre de Senghor dans un texte
en prose qui ne doit pas excéder 500 mots. Il s’agit de l’une des premières
manifestations lancées par l’Agence intergouvernementale de la Francophonie qui
coordonne tout au long de l’année 2006 une série d’événements dans tout l’espace
francophone pour rendre hommage à ce visionnaire, fondateur de la Francophonie.
Les informations et le règlement du concours sont accessibles sur le site
Jeunesse de l’Agence.

Informations et règlement du concours

>> DéVELOPPEMENT SOLIDAIRE

• 63 organisations internationales non gouvernementales et autres
organisations de la société civile à vocation internationale accréditées auprès
des instances de l’Organisation internationale de la Francophonie se sont
retrouvées le 7 juillet au siège de l’Agence intergouvernementale de la
Francophonie à Paris pour une réunion d’information et de concertation notamment
autour de la première programmation quadriennale (2006 – 2009). L’attente
réciproque d’un partenariat resserré et dynamisé entre la société civile et la
Francophonie dans tous les domaines de coopération a été confirmée lors de cette
réunion qui s’est tenue dans la perspective de la Ve Conférence des OING
francophones prévue les 12 et 13 septembre 2005 à Ouagadougou (Burkina Faso).

>> LITTéRATURE

• Les 10 romans finalistes qui concourent pour le Prix des cinq continents
de la Francophonie ont été sélectionnés le 26 août parmi 104 ouvrages d’auteurs
ressortissants de 21 pays francophones du Nord et du Sud. Ils sont maintenant
entre les mains du jury international présidé par l’écrivain congolais Henri
Lopès. Le lauréat 2005 du Prix des cinq continents qui consacre chaque année un
nouveau roman d’un auteur d’expression française sera proclamé le 11 octobre à
Bruxelles dans le cadre de " La fureur de lire ". Il recevra une rétribution de
10 000 euros et bénéficiera d’une campagne de promotion à l’échelle
internationale, subventionnée par l’Agence intergouvernementale de la
Francophonie.

>> CINéMA

• 13 productions audiovisuelles du Sud recevront un financement global
de 441 000 euros de l’Agence intergouvernementale de la Francophonie via son
Fonds de production audiovisuelle du Sud. Réunie du 11 au 13 juillet à Paris, la
Commission de sélection composée de professionnels du cinéma a examiné une
cinquantaine de projets dont elle a retenu 10 pour la télévision et trois pour
le cinéma, dont deux longs métrages de fiction.

• 7 longs métrages de fiction se sont portés candidats à la Bourse
francophone
de promotion internationale d’un film du Sud : Delwende –
Lève-toi et marche, de S. Pierre Yameogo (Burkina Faso), L’Enfant endormi, de
Yasmine Kassari (Maroc), Gardien de buffles, de Minh Nguyen-Vô (Vietnam), Junun
– Démences, de Fadhel Jaïbi (Tunisie), Mahaleo, de Paes et Rajaonarivelo
(Madagascar), Le Malentendu colonial, de Jean-Marie Teno (Cameroun), Le Temps
révolu (Thoi Xa Vang), de Minh Ho Quang (Vietnam).Décernée chaque année par
l’Agence intergouvernementale de la Francophonie et dotée d’un montant de 120
000 euros, la Bourse est exclusivement affectée à des opérations liées à la mise
sur le marché du film. La proclamation du lauréat est prévue le 28 septembre à
Namur (Communauté française de Belgique) dans le cadre du 20e Festival
international du film francophone dont l’Agence est un fidèle partenaire.

>> ARTS VIVANTS

• Les trois finalistes du Prix RFI Musiques du monde organisé en
partenariat avec l’Agence intergouvernementale de la Francophonie ont été
annoncés le 31 août. Il s’agit du quartet Guinéen Ba Cissoko, considéré comme
l’un des groupes africains les plus prometteurs, de la Gabonaise Naneth qui
vient d’enregistrer son premier album solo et de Tcheka qui chante ses îles du
Cap Vert. Le Prix sera décerné le 10 novembre 2005 à l’Institut Léopold Sédar
Senghor de Dakar (Sénégal).

>> LE FRANçAIS LANGUE INTERNATIONALE

• 10 hauts fonctionnaires non francophones, de la Commission de
l’Union africaine ont suivi une formation à la langue française pendant le mois
d’août dispensée par le Centre d’approches vivantes des langues et des médias
(Cavilam) à Vichy ainsi qu’à Paris. Prise en charge par l’Agence
intergouvernementale de la Francophonie dans le cadre de son action pour le
renforcement de l’utilisation de la langue française au sein de l’Union
africaine, cette formation a bénéficié à des directeurs et hauts fonctionnaires
ressortissants de l’Ethiopie, du Kenya, de la Lybie, du Malawi, de l’Ouganda, du
Rwanda, du Swaziland, de la Tanzanie et de la Zambie.

• 16 jeunes fonctionnaires ou diplomates ressortissants de pays
francophones
d’Afrique et d’Europe centrale et orientale ont reçu, le 8
juillet 2005, au siège de l’Agence intergouvernementale de la Francophonie, un
certificat attestant de leur participation au programme de formation à la
fonction publique internationale, mis en place par l’Agence, dans le cadre de
son action en faveur de la promotion du français dans les organisations
internationales. Cette formation, d’une durée de 6 mois, s’est déroulée
successivement au Centre international d’études pédagogiques (CIEP) de Sèvres, à
l’école nationale d’administration (ENA) de Paris et Strasbourg, à l’Institut
des Nations unies pour la formation et la recherche (UNITAR) à Genève et à
l’Institut des Relations internationales (IRIC) de Yaoundé au Cameroun. La
partie académique de la formation a été suivie, selon l’option choisie par les
participants, d’un stage individuel, d’une durée de trois mois, dans les
institutions situées à Bruxelles ou celles du système des Nations unies, à
Genève et à La Haye.

>> SOCIéTé DE L’INFORMATION

• Pour les 6es Rencontres mondiales de logiciels libres (RMLL), qui se
sont déroulées du 5 au 9 juillet à Dijon (France) sur le campus de l’Université
de Bourgogne, l’Institut francophone des nouvelles technologies de l’information
et de la formation (Intif) a invité une dizaine d’experts du Burkina Faso, Côte
d’Ivoire, Gabon, Laos, Madagascar, Maroc, Sénégal et Togo, pour promouvoir
l’usage des logiciels libres au service du développement de leurs pays
respectifs. Les RMLL ont été également l’occasion pour les experts francophones
de préparer les Rencontres africaines – RALL 2005 – qu’organise l’Association
africaine des logiciels libres avec l’appui de l’Agence de la Francophonie, du
17 au 27 octobre à Libreville (Gabon).

>> MéDIAS

• La réforme des entreprises audiovisuelles publiques d’Afrique de l’Ouest
a fait l’objet d’un séminaire organisé conjointement par l’Agence
intergouvernementale de la Francophonie et l’Office de radiodiffusion télévision
du Mali (Bamako, 1er- 3 août). Une dizaine de responsables de médias
audiovisuels publics d’Afrique de l’Ouest francophone se sont attachés notamment
à identifier les goulots d’étranglement qui ralentissent les politiques de
réforme de leurs entreprises, fortement concurrencées par le secteur privé, en
vue de les faire passer du statut de médias d’état à celui de médias de service
public.