2005 : ANNÉE DU DIALOGUE ENTRE FLAMANDS ET FRANCOPHONES?

De Haan (Belgique), le 20 janvier 2005 – Dans le dernier numéro de son
bulletin "Nouvelles de Flandre", l’Association pour la Promotion de la
Francophonie en Flandre (APFF) se dit "heureuse des propos tenus par les plus
hautes personnalités du pays, au moment de tourner la page vers l’an 2005".

Le Roi, dans son discours traditionnel de fin d’année, a évoqué la volonté de
"mieux vivre ensemble". De son côté, le Premier ministre, Guy Verhofstadt a
exprimé le souhait que 2005 soit "l’année du dialogue renforcé" Il a souligné
qu’"après plus de 40 ans de tensions entre Flamands et Francophones, à et autour
de Bruxelles, il est temps de déminer définitivement la situation. Non pas par
un vote Flamand contre les Francophones, non pas par confrontation, mais par le
biais d’un compromis, sans vainqueur ni perdant, par un accord approuvé par les
deux grandes communautés de notre pays."

L’APFF se demande toutefois si il ne s’agit pas de "voeux pieux"!

Selon l’APFF, "la Flandre développe une véritable stratégie tendant à isoler
d’abord, à éradiquer ensuite, la minorité francophone présente sur son
territoire". L’APFF pointe du doigt les circulaires Peeters et Martens qui
reviennent à "vider les facilités linguistiques de leur sens" dans la périphérie
de Bruxelles. L’APFF dénonce la revendication de la scission de l’arrondissement
électoral et judiciaire de Bruxelles-Hal-Vilvorde, "faite dans l’optique de la
flamandisation totale du Brabant flamand".

De plus, au moment où les ministres de la culture Fadila Laanan (Communauté
française) et Bert Anciaux (Flandre) entament des négociations dans le but de
passer un accord culturel entre nos deux grandes communautés, l’APFF rappelle
les difficultés rencontrées par les associations culturelles francophones
présentes en Flandre.

"Il suffirait de signer un accord culturel sans tenir compte des problèmes
rencontrés par les associations culturelles francophones actives en Flandre
(subventions, locaux, …) et de ratifier la convention cadre sur la protection
des minorités nationales sans tenir compte de l’existence d’une minorité
francophone sur l’ensemble du territoire flamand, pour assister, à terme, à la
disparition des francophones de Flandre."

"Pouvons-nous espérer que, dans un moment de lucidité, de grâce politique et
de bonne volonté réciproque, on finira par signer un accord global ‘sans
vainqueur ni vaincu’? Et que, dans l’Histoire, 2005 s’inscrive comme la date de
l’apaisement communautaire?"

Pour plus d’informations

Nous vous renvoyons à l’article "2005: Année du dialogue entre Flamands et
francophones?", publié dans le numéro 31 (janvier-février 2005) des "Nouvelles
de Flandre". Cet article peut aussi être consulté en ligne à l’adresse suivante:

http://www.dmnet.be/ndf/main/fr/pgarfr/arfr173.html
.

Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF
asbl)
Spreeuwenlaan 12, B-8420 De Haan, Belgique
Téléphone: +32(0)59.23.77.01
Télécopie: +32(0)59.23.77.02
Courriel: apff@dmnet.be
Site: http://www.dmnet.be/ndf