UNE SRC AUX MANIÈRES DOUTEUSES…?

Réf. : L’extrait de texte suivant (bien que l’article soit
intéressant en son entier) tiré du site du Devoir à la page:

http://www.ledevoir.com/dossiers/304/59465.html?304

«Le «Dossier des commandites» a
disparu du portail « Nouvelles/SRC »
(


http://www.radio-canada.ca/nouvelles/

) du site de Radio-Canada. Pourtant l’«Affaire» (Commission Gomery) est loin
d’être close, comme on sait. Bonne chance tout de même au lecteur/auditeur,
citoyen contribuable aussi, pour retrouver ce dossier dans les méandres des
lieux… (il en est de même, autre décision suspecte de la SRC, du

«Dossier Québec/élections 2003»
). Serait-ce là déjà une première
manifestation officielle du nouveau parti gouvernemental libéral de M. Paul
Martin: on éradique Denis Coderre du Cabinet d’une main, on dissimule
l’information (et on garde M. Stéphane) de l’autre…? à titre de ministre de
Patrimoine Canada nouvellement assermentée, et du coup responsable de la
chaîne publique (ou d’état, diraient d’aucuns),
Mme Liza Frulla
aurait-elle déjà une opinion sur le geste…?
»

Citoyen de ce pays, et accessoirement auditeur de (et certes moins
accessoirement contribuable à) la SRC, j’aimerais également avoir des
réponses à ces questions, Mme Frulla et gens de Radio-Canada (M. Robert
RABINOVITCH au premier chef, mais aussi de MM. Stéphane Bordeleau, Rodrigue
Bérubé et Yann Paquet:

http://radio-canada.ca/nouvelles/pournousjoindre/index.asp
).

Marcelin Gélinas, (
M.Gelinas@MonCanoe.com
)
Région de la Capitale nationale
27 juillet 2004

PS : Je profite de l’occasion pour vous signaler que j’ai,
dans les dernières années, largement déserté les ondes radio et télévision de
Radio-Canada. Votre «quatre-saisonnement» tous azimuts dans la dernière
décennie a fini par me rebuter définitivement. Pourquoi? Voici, pour
l’essentiel: De la pub (trois minutes aux huit ou neuf minutes!), des
émissions de variétés qui font eux-mêmes office de «pubs», des films de moins
en moins intéressants (et de plus en plus étatsuniens), et je ne parle pas de
la qualité déficiente de la langue chez une partie grandissante de votre
personnel… etc. Bref, des TVA et des TQS, on en a déjà. Alors, pourquoi en
remettre?

Quant aux chaînes radio, eh bien… des «Radio Rock-Détente» on en a déjà.
Aussi. Et ce n’est pas à ces micros qu’on trouvera des Georges Leroux, des
Jean Larose ni de larges plages de temps consacrées – de Jacques Brel à Gilles
Vigneault, de Françoise Hardy et édith Piaf à Pauline Julien, de Félix à
Sylvain Lelièvre, Jacques Michel ou Paul Piché – à la grande, à la vraie
chanson française. Libre de toute publicité. Je ne saurais trop vous
encourager, par conséquent et à cet égard, messieurs/dames de la SRC, à
consulter la page «Télévision» (les cases couleur «charbon», en particulier)
du site du «Devoir»:

http://ledevoir.com/dossiers/265/articles.html
.

Ah… dire que j’étais, il n’y a pas si longtemps encore, un véritable
inconditionnel de vos trois chaînes. Rien à faire: faudra investir (dans)
Télé-Québec. Au boulot, donc, Mme Beauchamp! Vous aurez les Québécois(e)s
derrière vous. A fortiori si madame la ministre fédérale Frulla acquiesce à
ses propres recommandations… de ministre québécoise de la Culture (

http://www.ledevoir.com/2004/07/26/59853.html?333
)!

Note : Au bénéfice du citoyen internaute, voici quelques
courriels pertinents au dossier: Ministre de la Culture et de la Communication
du Québec ( Line.Beauchamp@mcc.gouv.Qc.ca
), Liza Frulla, ministre de Patrimoine Canada (
frulll@parl.gc.ca ), Robert
Rabinovitch
, PDG de la SRC (
robert_rabinovitch@CBC.ca
),
auditoire@radio-canada.ca,
nouvellesweb@radio-canada.ca