UBISOFT

webmaster@ubisoft.qc.ca;
tfischer@ubisoft.com;
corvoine@ubisoft.qc.ca

Même si, comme la plupart des Québécois qui ont vu "de travers" il y a
quelques années l’arrivée à Montréal d’une autre compagnie gérées par des
"maudits" Français encore désireux de profiter de la situation géographique du
Québec et s’implanter "à la porte des é-U" simplement pour tirer avantage du
fait que Montréal se trouve non loin de la frontière avec les é-U et, qui plus
est, du fait que la majorité des jeunes travailleurs du Web et multimédia du
Québec sont totalement bilingues, je trouve aberrant que, lorsqu’on arrive sur
votre site Web (Section Canada) la page d’accueil (que les Français appellent
toujours le "Home page" d’ailleurs!!!) soit EXCLUSIVEMENT EN ANGLAIS
en offrant une section française… au lieu de l’inverse!

Pire encore, mais cela est devenu "la marque de commerce des Français sur le
Web!!!", quand on arrive dans le site principal d’UBIsoft, à
www.ubisoft.com on arrive
sur un site EXCLUSIVEMENT EN ANGLAIS!. Ce serait comme dire "WE
ARE PROUD TO BE FRENCH", n’est-ce pas?

Je ne comprends pas qu’un compagnie qui a GRANDEMENT JOUIS des
subventions du gouvernement du Québec
pour venir s’installer à Montréal ne
respecte même pas la langue de la majorité du Québec et, ne présente pas son
site CANADIEN en français, qui, pourtant, est UNE DES DEUX LANGUES
OFFICIELLES DU PAYS
. De plus, les Québécois francophones font partie du
plus grand nombre de Canadiens naviguant sur le Web!

Pour tout dire, ce qui m’a mis carrément le feu au cul, c’est de recevoir par
courriel, une offre d’emploi, par l’entremise de "Jobboom", avec un titre de
courriel UNIQUEMENT EN ANGLAIS : "Level designer" et dont le
contenu de l’offre d’emploi est écrit en style "bilingual"… ce qui a toujours
fait chier une majorité des Québécois!

Vous comprendrez, (…à moins qu’il faille vous l’écrire en anglais!!)
chers messieurs les dirigeants d’UBIsoft, que les Québécois en ont bien marre de
se faire chier sur la tête par des riches exploiteurs qui viennent profiter de
subventions (C’EST-à-DIRE DE LEURS IMPôTS!) et qui, ensuite, se
mettent à ne faire des affaires QU’EN ANGLAIS, pour, quelques années plus tard
prennent la poudre d’escampette vers les é-U.

Les Québécois étaient déjà écoeurés de se faire faire ce genre de chose par
des compagnies états-uniennes venant profiter des subventions et se moquant de
la langue OFFICIELLE du Québec… IMAGINEZ CE QU’ILS PEUVENT BIEN EN PENSER
quand ils s’agit de "MAUDITS FRANçAIS"!

Mettez ça dans votre pipe!

Yves Hamel
yves@hamel.org

P.S. vous seriez gentils de ne plus me faire parvenir d’offres d’emplois…
je n’ai vraiment pas envie de travailler pour une compagnie qui a une attitude
comme la vôtre!

(Le 4 juin 2004)