TD CANADA TRUST

TD CANADA TRUST
5070, rue Jean-Talon Est
Montréal
Tél. : (514) 593-6060

Une plainte pour l’OQLF :

Client de la banque Toronto De Mignonne depuis plusieurs années, je me suis
installé récemment à Montréal. Aujourd’hui je suis allé à la succursale la plus
proche de chez moi, qui se situe dans un quartier francophone. Rien que pour
déposer deux chèques, j’ai perdu quarante minutes. L’attente ne fut pas longue.

Le problème, c’était que madame la guichetière refusait de me donner le
document à signer en français. Après ma réponse « Bonjour » à son « Hello » bien
angliche, la guichetière m’a servi en français. Mais elle a préparé en anglais
le formulaire de dépôt. Elle m’a demandé de signer que « This transaction record
is correct and complete and all transactions shown are acknowledged ». Même le
texte préimprimé était en anglais. Pas un seul mot en français.

J’ai demandé la raison. Elle m’a dit qu’elle travaille en anglais. Comme si
son désir de travailler en anglais l’emportait sur les besoins de la clientèle,
sur le respect même du fait que nous sommes au Québec, territoire francophone.

J’ai insisté pour qu’elle me fasse les documents en français. Elle ne savait
pas configurer l’ordinateur pour faire ça. La plupart des clients acceptent les
documents en anglais, m’a-t-elle avoué.

– Et vous voulez donc que je me laisse faire comme eux ?

Enfin a-t-elle demandé l’aide de trois autres employées (qui parlaient entre
eux en anglais). Entre-temps, elle m’a invité de m’asseoir pour qu’elle puisse
servir les autres clients. M’asseoir ? attendre encore afin de recevoir un
simple formulaire de dépôt dans la langue de la majorité ? Je ne me suis pas
assis.

Finalement une autre employée a configuré l’ordinateur. Le formulaire
préimprimé a été en anglais tout de même.

L’OQLF a rejeté une autre plainte contre une compagnie qui m’avait fait payer
énormément d’argent pour un service en anglais, malgré mes demandes d’être servi
en français, en disant que la Charte de la langue française n’autorise aucune
action contre les compagnies qui ont moins de cinquante employés au Québec. Je
crois bien que TD Canada Trust a bien plus d’employés que ça. J’attends donc
avis de votre action vigoureuse vis-à-vis de ma plainte.

Je vous demande aussi le nom et le numéro de téléphone du responsable de la
francisation chez TD parce que je veux m’y plaindre aussi.

J’ai noté le nom de la guichetière et je vous le donnerai volontiers sur
simple demande.

P Scott Horne
shorne@hornetranslations.com

(Le 17 février 2004)