SOS FRANCOPHONIE !

Communiqué de Presse

La réforme de la PAC va dorénavant avancer à grands pas. En effet, une des prochaines réunions de travail du CSO (Conseil Supérieur d’Orientation) qui se tiendra en France sur le thème de l’éco-conditionnalité va plancher sur deux documents de 26 pages au total, en Anglais, émanant de la Commission Européenne.

Nul doute que les réunions suivantes puissent désormais se tenir dans la langue de Shakespeare, ce qui va garantir une participation active des agriculteurs français à l’évolution de la PAC. Si l’on peut regretter à l’occasion que les Anglais ne participent pas à l’euro, il est heureux de constater que l’Europe assure ainsi une telle promotion de l’Anglais, surtout dans la syntaxe gracieuse et pleine d’images des directives européennes.

Nul doute également que cette évolution linguistique, dont l’efficacité n’est pas contestable (la perte de temps liée à la traduction des documents de la Commission était tout à fait inutile), ravira les défenseurs de la Francophonie, qui ne s’attendaient sans doute pas à des attaques si perfides, sur les terrains administratif et agricole, dans le pays de Molière et de Flaubert.

La CR va écrire au ministre de l’Agriculture et au Ministre délégué à la Francophonie pour s’étonner de cette initiative et demander qu’un effort soit fait, en toute équité, pour la défense des langues rares, des langues mortes et des langues menacées !

Le 22 janvier 2004 à 14 h 30

Coordination Rurale Syndicat
Union Nationale
BP 590 – 1, rue Darwin – 32022 AUCH Cedex 9
Tél. : 05 62 60 14 96 – Fax : 05 62 60 14 31 – Mobile : 06 88 05 13 75
Réf. FL/FB – 04/01-03