QUESTIONS D’UN ÉTATSUNIEN

Monsieur Burdick,
kairu0@gmail.com

Bonjour,

Monsieur Jean-Paul Perreault de l’organisation "Impératif français" m’a
demandé de répondre à votre lettre. (publiée à la fin)

Question : Pensez-vous que des langues étranges menacent la langue
française?

Je crois que votre question est mal posée. Les langues étrangères par
elles-mêmes ne menacent rien ni personne. Cela dit, pour diverses raisons,
certains pays peuvent voir un intérêt à déplacer l’usage de certaines langues,
là où elles sont parlées, par leur propre idiome à des fins
politico-économiques. Tout comme l’écriture trahit le caractère d’un individu,
la langue d’un peuple révèle sa vision du monde et sa manière globale de penser
et d’agir. Il est impossible de parler une langue étrangère sans adopter le
cadre socio-culturel qu’elle sous-tend. Son usage apporte une représentation du
monde qui tend à s’aligner à celle des locuteurs natifs ce qui contribue souvent
à leur rendre service.

Question : Avez-vous eu une expérience ou vous êtes ennuyez par l’usage
d’une langue étrangee en France?

Quoi qu’en en dise, il n’y a jamais eu égalité entre les langues et comme
vous le savez, il existe beaucoup plus de langues nationales que de langues
internationales. Il existe aussi des langues qui sont à caractère strictement
national mais ceux qui les parlent adoptent des positions tout à fait
respectables parce ce qu’ils font avec. Par exemple, le japonais n’est pas une
langue internationale mais beaucoup d’Occidentaux résidents au Japon apprennent
au moins des rudiments de japonais par respect pour les arts et surtout les
techniques japonaises modernes. Les Japon est le n° 1 mondial en termes de
brevets par exemple et les Japonais inondent le monde avec des objets
manufacturés d’une qualité exceptionnelle.

Il en va tout autrement au Vietnam, par exemple, où je réside actuellement.
Le vietnamien est confiné aux frontières du Vietnam mais, contrairement à ce qui
se passe au Japon, peu d’Occidentaux qui vivent ici se font un point d’honneur à
apprendre un peu de vietnamien car, au delà des difficultés propres à
l’apprentissage de cette langue, le pays n’est pas particulièrement célèbre pour
ses contributions à la civilisation universelle.

Or, de plus en plus, il se passe exactement la même chose en France. Le
français est de plus en plus ignoré par les fonctionnaires internationaux qui y
résident en dépit du fait que le français est pourtant une langue
internationale. La plupart des conférences internationales qui se tiennent en
France donnent au français un statut équivalent à celui du peul, du wolof ou du
vietnamien. Or, si l’usage du français en Asie du sud-est, par exemple, n’est
plus que confiné à quelques niches, je peux vous garantir qu’il est bel et bien
vivant en Afrique francophone par exemple. Le gros problème, c’est que ce
phénomène de désintérêt vis-à-vis du français est suscité par les Français
eux-mêmes qui se discréditent ainsi souvent vis-à-vis de francophones pour
lesquels le français n’est que langue seconde. Une telle attitude serait
absolument impensable dans votre pays.
Pour nous, elle nuie considérablement à notre collectivité et au prestige dont
notre langue jouit encore un peu partout dans le monde.

Question : Il y’a besoin de créer des lois pour défendre la langue
française?
Pensez-vous que les lois créés pour la protection du français en France avez eu
de réussite?

La loi a pour but de faire respecter les droits des collectivités tout autant
que ceux des individus. Dans ce cas, c’est bien "la liberté qui opprime et la
loi qui libère !" mais une loi n’est utile que lorsqu’elle est appliquée.

Bien cordialement.

Charles Durand

Merci beaucoup de votre participation!

Dans l’attente de vous lire,
Steve Burdick

*******************
M. Durand,

Nous avons reçu les questions suivantes d’un universitaire étatsunien. J’ai
pensé que cela pourrait vous intéresser de lui répondre.

Le cas échéant, pourriez-vous nous faire parvenir un cc de vos réponses?

Nous apprécions grandement votre collaboration.

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

*******************
—–Message d’origine—–
De : Steve Burdick [mailto:kairu0@gmail.com] Envoyé : jeudi 9 septembre 2004
18:39 à : Impératif français Objet : Re: Bonjour

Merci beaucoup de votre rapide réponse. Je vous remercie pour votre
assistance. Je suis heureux que vous pouvez envoyer mes questions à des
personnes donc pouissent m’aider.

C’est avec plaisir que je vous poser ces questions. Ils ne sont pas très
difficiles. En fait, je voudrais seulement savoir des avis françaises. Voici les
questions:

Pensez-vous que des langues étranges menacent la langue française?
Avez-vous eu une expérience ou vous êtes ennuyez par l’usage d’une langue
étrangee en France?

Il y’a besoin de créer des lois pour défendre la langue française?
Pensez-vous que les lois créés pour la protection du français en France avez eu
de réussite?

Merci beaucoup de votre participation!

Dans l’attente de vous lire,
Steve Burdick

***************************
On Thu, 9 Sep 2004 18:21:32 -0400, Impératif français
imperatif@imperatif-francais.org> wrote:

M. Burdick,

Nous vous prions de nous faire parvenir vos questions que nous soumettrons à
certains correspondants qui pourraient être intéressés d’y répondre.

Au plaisir de vous lire,

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

***************
—–Message d’origine—–
De : Steve Burdick [mailto:kairu0@gmail.com] Envoyé : jeudi 9 septembre 2004
02:16 à : imperatif@imperatif-francais.org Objet : Bonjour

Bonjour Monsieur,

Merci beaucoup de avoir lu mon correil. Je m’appelle Steve Burdick. Je suis
un étudiant des études de cultures internationaux dans une université
americaine.

Récemment j’ai commencé un projet sur l’usage de la langue française dans le
monde. J’ai choisi cet sujet parce que j’ai un profund intérêt en la langue
française et je voudrais savoir si quelque chose le menace ou sinon.

Je voudrais vous poser des questions (deux ou trois) à propos de la langue et
son rôle dans le monde et en France. (Je veux écouter seulement votre avis; il
ne prende pas beaucoup de temps) Est-ce que vous pouvez m’aider? Si, c’est bien
je vous envoyerais les question dans le courrier suivant.

J’éspere votre réponse avec impatience.

Je vous prie d’accepter,
Steve Burdick
kairu0@gmail.com

(Le 25 septembre 2004)