« HOCKEY NIGHT IN CANADA » ET DON CHERRY

"HOCKEY NIGHT IN CANADA" ET DON
CHERRY
Canada – Plainte au CRTC. CBC
Television se dissocie complètement

Je vous
remercie d’avoir pris le temps de communiquer avec le CRTC au sujet de vos
préoccupations. La Loi sur la radiodiffusion attribue la responsabilité de la
programmation aux radiodiffuseurs mêmes. Le rôle du Conseil consiste à
vérifier s’ils se conduisent de façon responsable, et à leur demander des
explications au sujet de toute programmation en cas de doute.

Comme vous le savez sans doute, le 6 février
dernier, la SRC a émis une déclaration du Vice-président principal de CBC
Television, dans laquelle ce dernier traite des propos tenus par monsieur
Cherry. Vous trouverez une copie de la déclaration ci-dessous.

à la suite de l’examen de votre plainte et du
communiqué de la CBC Television au regard des exigences de la Loi sur la
radiodiffusion et des règlements du CRTC, le personnel du Conseil est d’avis que
la titulaire a répondu à vos préoccupations de façon satisfaisante et n’entend
pas poursuivre cette affaire.

à moins d’avis contraire de votre part dans les
trois semaines suivant la réception de la présente, une copie de toute la
correspondance relative à votre plainte sera versée au dossier public de la
titulaire pour fins de complément d’étude par le Conseil et les autres parties
intéressées lors du renouvellement de la licence du réseau de télévision de la
CBC.

à titre d’information, voici le lien à la Fiche
info intitulée  »Comment déposer une plainte relative à la radiodiffusion » qui
explique le processus de traitement de plaintes du CRTC :



http://www.crtc.gc.ca/frn/INFO_SHT/G8.htm

Veuillez agréer l’expression de nos sentiments
distingués.

Mireille Albert
CRTC, Services à la clientèle
1-877-249-2782 /
info@crtc.gc.ca
/ télécopieur/facsimile (819) 994-0218

Conseil de la radiodiffusion et des
télécommunications canadiennes / Ottawa, Ontario K1A 0N2

Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission / Ottawa, Ontario K1A 0N2

Gouvernement du Canada / Government of Canada

cc: CBC Television

———COPIE DE LA DéCLARATION DE LA
CBC TELEVISION————–

Le 6 février 2004
Déclaration du Vice-président principal de
CBC Television

J’aimerais clarifier la situation au sujet de Don
Cherry.

M. Cherry fait partie du monde du hockey au
Canada depuis plus de cinq décennies, à titre de joueur, d’entraîneur et
d’analyste. Les amateurs de hockey canadiens écoutent « Coach’s Corner »,
diffusée dans le cadre de l’émission Hockey Night in Canada, depuis plus de 20
ans parce qu’ils apprécient les connaissances de M. Cherry en matière de hockey
ainsi que l’éclairage qu’il leur apporte.

à « Coach’s Corner », le rôle de M. Cherry a
toujours été celui d’un analyste du hockey. Toutefois, lors de l’émission du 24
janvier, il a outrepassé de façon inacceptable les limites de son rôle en
émettant des opinions personnelles inappropriées et répréhensibles au sujet du
port de la visière.

CBC Television se dissocie complètement des
propos de M. Cherry et les réfute catégoriquement. Des propos de cette nature ne
pourront être répétés, ni tolérés, à l’avenir.

CBC Television a le devoir de gérer ses ondes de
manière responsable. Dans cette optique, CBC Sports entend désormais diffuser «
Coach’s Corner » avec un délai de sept secondes. Cette pratique est courante
lors de reportages en direct et entre en vigueur immédiatement.

En outre, la direction de CBC Sports a passé en
revue le reportage du 24 janvier avec M. Cherry, et ce dernier a confirmé qu’il
n’exprimerait plus de propos de cette nature à l’avenir.

Harold Redekopp
Vice-président principal
CBC Television

QUAND
LES CITOYENS S’EN MêLENT : UNE PLAINTE D’UN CITOYEN:

Client Info



Name:

Proulx , Martin
Email Address:
proulx.m@videotron.ca

Company Name:
Postal Address:


City:
Gatineau
Province: Quebec



Postal Code:



Phone:
Fax:



Date Registered:

2004-02-14 02:18:15



Date Arrived:

2004-02-14



Message:

CBC Hockey Night
in Canada

Propos de Don
Cherry et son collègue envers les francophones.

5. (1) Il est
interdit au titulaire de diffuser :

a) quoi que ce
soit qui est contraire à la loi;

b) des propos
offensants ou des images offensantes qui, pris dans leur contexte, risquent
d’exposer une personne ou un groupe ou une classe de personnes à la haine ou au
mépris pour des motifs fondés sur la race, l’origine nationale ou ethnique, la
couleur, la religion, le sexe, l’orientation sexuelle, l’âge ou la déficience
physique ou mentale;

c) tout langage
ou toute image obscènes ou blasphématoires;

d) toute nouvelle
fausse ou trompeuse.

(Le 26 février
2004)