MOROCCO 2010

MOROCCO 2010
Maroc – Un titre et des documentaires provocateurs ?

contact@tourisme-marocain.com

Webmaster@Morocco-2010.net

Je viens de passer une semaine charmante au Maroc. Certaines choses
m’ont, toutefois, déçu.

L’une d’elles fut le fait que le Maroc au Maroc et dans les vols à
destination francophone semble avoir décidé d’abandonner sa légendaire
hospitalité et de s’adresser dans une langue autre que celle comprise
par la majorité des habitants ou des voyageurs.

Je veux parler des banderoles « Morocco 2010 » que l’on voit un peu
partout au Maroc et dans un reportage que j’ai dû subir dans l’avion me
ramenant à Montréal.

J’aimerais vous dire combien cette apparente obsession de
l’anglais (et uniquement l’anglais) quand on s’adresse à des voyageurs
francophones ou à des Marocains qui lisent le français (appris à l’école).

Que vous écriviez le même logo avec « Morocco 2010 » dans des
pays anglophones ou des pays qui enseignent d’abord l’anglais comme
langue étrangère internationale, je le comprends parfaitement. Mais
pourquoi forcer le même slogan à tous ? Cela me semble très primaire et
même provocateur. La règle de base de l’hospitalité est de s’adapter aux
personnes que l’on accueille. Leur imposer une langue étrangère
minoritaire dans un pays ou sur vol particulier va à l’encontre de ce
principe généreux et rentable.

Plus provocant encore, le documentaire-propagande sur le Maroc et
Maroc 2010 qu’on a imposé à tous les passagers du vol
Casablanca-Montréal. Tous les titres (Security, Tradition) qui
apparaissaient étaient uniquement en anglais ! J’ai trouvé cet
unilinguisme en faveur de la langue impériale particulièrement
provocant. Je ne parviens pas à comprendre ce choix : pourquoi pas au
moins aussi du français ?

Comment osez-vous imposer uniquement l’anglais à tous les
voyageurs alors que le réseau de la Royal Air Maroc (bonne compagnie au
demeurant) s’étend vers nettement plus de destinations francophones
(très nombreuses vers la France, Belgique, Montréal, Tunis et l’Afrique
noire francophone) que tout autre!

J’espère qu’il s’agit là d’une mauvaise appréciation de la
meilleure manière de se présenter aux touristes ou d’une erreur de
jeunesse dans votre campagne publicitaire de Maroc 2010 et non d’une
décision dogmatique qui viserait à frustrer les touristes francophones
ou les gens qui comprennent le français (Marocains ou non). Rappelons-le
la meilleure manière d’accueillir les touristes et de s’adresser aux
gens qui lisent le français (comme les Marocains que cela vous plaisent
ou non) est de le faire dans leur langue (*) et non en imposant une
seule taille et une seule langue à tous.

Salutations inquiètes,

Patrick Andries
Sault-de-Roxton(Québec)

(*) Rien ne vous empêche d’écrire aussi Maroc 2010 en arabe ou en
amazighe au Maroc ou ailleurs, cela ajouterait d’ailleurs de la couleur
locale.

(Le 26 février 2004)