LES POLITIQUES LINGUISTIQUES CANADIENNES

LES POLITIQUES LINGUISTIQUES
CANADIENNES

Sous la direction de
Michael A. MORRIS

LES POLITIQUES LINGUISTIQUES
CANADIENNES

Approches comparées

LES POLITIQUES LINGUISTIQUES
CANADIENNES
Approches comparées

Au Canada, la question linguistique est au coeur de la vie politique
nationale depuis des décennies, à tel point qu’elle joue et
continuera vraisemblablement de jouer un rôle décisif dans la
détermination de l’unité du pays. De nombreux groupes ainsi
que les provinces et le gouvernement fédéral y trouvent leurs
intérêts et abordent chacun à sa façon la question de la langue
et de l’unité nationale.

L’importance considérable que revêt la question linguistique
pour le Canada a attiré l’attention mondiale du point de vue tant
des leçons que l’expérience canadienne est à même d’offrir
que de celles que l’expérience d’autres pays pourraient apporter
au Canada. Du côté positif, le Canada peut être perçu comme
un laboratoire pour la comparaison des politiques linguistiques,
vu la multiplicité des mesures prises en vue de promouvoir
telle ou telle version de la diversité culturelle et linguistique.

Du point de vue négatif, la coexistence de politiques linguistiques
aussi nombreuses tend à produire des pommes de discorde
malgré le partage de certains objectifs. Au final comment
les politiques linguistiques canadiennes peuvent-elles promouvoir
des identités provinciale ou nationale qui n’ont pas toujours
été facilement compatibles les unes avec les autres ?

Sous la direction de Michael A. Morris (Professeur,
Department of Political Science, Clemson University, EUA),
l’ouvrage réunit Jacques Maurais (Office québécois de la langue
française, Québec),Yaroslav Bilinsky (University of Delaware,
EUA), Louise Fontaine (Université Sainte-Anne, Nouvelleécosse,
Canada), Michel Paillé (Office québécois de la langue
française, Québec), Normand Labrie, (Université de Toronto,
Canada), Charles Castonguay (Université d’Ottawa, Canada).

TABLE DES MATIORES

CHAPITRE
PREMIER, Aperçu comparatif des politiques linguistiques canadiennes, Michael A.
Morris

PREMIèRE PARTIE Comparaisons
entre pays

CHAPITRE 2, La
question linguistique aux états-Unis d’Amérique, au Canada et au Québec :
quelques éléments de comparaison, Jacques Maurais

CHAPITRE 3, On
ne badine pas avec les langues vivantes : les politiques linguistiques
canadiennes d’un point de vue comparatif, Yaroslav Bilinsky

DEUXIèME PARTIE Comparaison de
quelques questions

CHAPITRE 4,
Immigrants et langue française ou les contours problématiques de la communauté
nationale au Qu
Jbec,
Louise Fontaine

CHAPITRE 5, Les
langues officielles du Canada dans les provinces de Québec et d’Ontario : une
comparaison démographique, Michel Paillé

TROISIèME PARTIE Comparaisons
entre groupes

CHAPITRE 6, La
politique linguistique en Ontario : de la reconnaissance des droits aux règles
du libre marché, Normand Labrie

QUATRIèME PARTIE Comparaisons
entre institutions
:
théorie et résultats

CHAPITRE 7,
Politiques linguistiques et avenirs des populations de langue anglaise et de
langue française au Canada, Charles Castonguay