LES ACADIENS SE FONT ENTENDRE

Les Acadiens se font entendreLa Nouvelle-écosse était l’hôte cette année du
troisième Congrès mondial acadien, qui a pris fin dimanche, jour de fête
nationale des Acadiens. Quelque 10 000 personnes ont assisté aux cérémonies de
clôture au site historique national de Grand-Pré.

Parmi les participants venus des provinces atlantiques, de la France et de la
Louisiane, un groupe d’environ 150 personnes ont fait en sens inverse le trajet
emprunté par leurs ancêtres au moment de la déportation de 1755, en parcourant
les trois kilomètres séparant le quai de Pointe Noire de l’église de Grand-Pré.

Plusieurs personnalités politiques ont assisté aux célébrations, dont le
premier ministre du Canada, Paul Martin.

Ce dernier a félicité le courage, la détermination et la vitalité culturelle
du peuple acadien.

La fête s’est terminée par un grand spectacle sur la colline de la Citadelle,
à Halifax, qui a réuni plus d’une centaine d’artistes de l’ Acadie.

De grands noms de la chanson acadienne, tels que Zachary Richard, Marie-Jo
Thério, Jean-François Breau, Wilfred LeBouthillier, Edith Butler, Isabelle Roy
et Nathalie Paulin, se sont retrouvés réunis sur une même scène.

Un cri d’alarme

Les organisateurs espèrent que le congrès aura ranimé le sentiment de fierté
des Acadiens de la Nouvelle-écosse, une province où ils sont menacés par l’
assimilation. On estime que près d’un jeune Acadien sur deux né aujourd’hui ne
parlera pas français à l’âge adulte.

Selon l’ancien ministre néo-écossais Gérald Doucet, le militantisme
francophone, vigoureux dans les années 60, s’est maintenant affaissé. M. Doucet,
qui a quitté la vie politique il y a 30 ans, fut le premier Acadien titulaire
d’un ministère en Nouvelle-écosse.

Son ancienne circonscr1ption est maintenant représentée par le député libéral
Michel Samson, qui croit lui aussi que la communauté francophone se montre
timide. Il estime avoir eu peu d’appuis dans ses efforts en vue d’ obtenir un
accroissement des services bilingues dans la province.

Le prochain congrès mondial acadien aura lieu dans le nord-est du
Nouveau-Brunswick, en 2009.

( Ce texte nous a été communiqué par M. Claude Guillemain,
claudeguillemain@yahoo.fr )

(Le 18 août 2004)