LE SERMENT DU TEST EXISTE TOUJOURS AU CANADA !

Impératif français, organisme de défense des droits de la personne, tient à dénoncer les pratiques discriminatoires en vigueur au sein de Patrimoine canadien ( Scherrer.H@parl.gc.ca ) et du gouvernement du Canada, pratiques contraires à la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU (voir les articles 19, 20, 21 et 23). Les institutions fédérales exigent de leurs employés qu’ils renoncent à leurs libertés fondamentales et prêtent le « serment du test ». Elles les obligent ainsi à renoncer à leurs libertés fondamentales d’opinion, d’expression et d’association sous peine de perdre leur droit au travail comme l’illustre le plus récent congédiement de Mme édith Gendron.

L’impact de ce congédiement est énorme puisqu’il touche la minorité de langue française. Combien de fonctionnaires fédéraux n’oseront-ils plus dénoncer la situation qui est faite à langue française au sein des institutions fédérales par peur des représailles qu’une telle dénonciation entraînerait : tablettage, prime au rendement refusé, isolement, harcèlement psychologique, dévalorisation, absence de promotion, etc. ?

Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU :

Article 19
Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

Article 20
Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques…

Article 21
Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l’intermédiaire de représentants librement choisis.
Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d’égalité, aux fonctions publiques de son pays.

Article 23
Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

Source :
Jean-Paul Perreault, président
Impératif français
Recherche et communications
Tél. : (819) 684-8460
Imperatif@imperatif-francais.org
www.imperatif-francais.org

(Le 5 mai 2004)