LE FRANÇAIS DANS LES ENTREPRISES

Je suis Français et habite Roubaix (Nord de la France).

Un sujet essentiel me préoccupe, c’est la pratique du français dans le
domaine économique ; c’est par là que peut se gagner ou se perdre la bataille
linguistique et culturelle.

Ainsi je déplore que RENAULT, pourtant longtemps entreprise nationalisée et
dont l’Etat français possède encore 25 % des parts, utilise de plus en plus
l’anglais comme langue de travail dans ses filiales étrangères.

Par contre, veuillez noter que PEUGEOT, entreprise privée, mais controlée par
un actionnariat familial, utilise le français dans toutes ses implantations
étrangères. Ainsi, pour sa nouvelle usine de Slovaquie (Europe centrale), tous
les cadres locaux ont obligation d’apprendre le français ; et en ville, les
lycées et librairies mettent en avant la langue française.
J’indique cela pour montrer que rien n’est perdu.
Je propose que vous mettiez aussi en avant les comportement francophones afin de
ne pas tomber dans la sinistrose.

Pouvez vous me dire si votre audience dépasse largement le Québec ; notamment
en France et en Belgique avez vous un écho ? NDLR – Impératif français
regroupe des patenaires, membres, militants, collaborateurs, correspondants et
amis sur tous les continents. Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux
appui. Bienvenue parmi nous !

Je suis à votre disposition pour entamer ou relayer des actions en Europe.
NDLR – Merci !

Ainsi nous pourrions lancer des actions de soutien ou de boycott de produits
selon la langue utilisée par l’entreprise. NDLR – Soyez assuré notre
collaboration.
Nous saurons intervenir si nécessaire.

Amicalement
jacques.malaise@nordnet.fr

(Le 16 août 2004)