LE BUDGET FÉDÉRAL

LE BUDGET FéDéRAL
Canada – La part du Québec : l’économie structurante ignorée.

Objet : Entrevue de Pierre Pettigrew sur le budget
pm@pm.gc.ca et
maire@ville.gatineau.qc.ca et
Pettigrew.P@parl.gc.ca

Au Téléjournal, Le Point du mardi, 23 mars 2004, le Ministre Pierre Pettigrew
se réjouissait du niveau de péréquation pour le Québec, on obtient 45% de tout
le budget de la péréquation, quel beau succès pour le Québec ! Toutefois, ce
succès cache une laideur que pas un ministre du Québec n’a le courage de
soulever, soit celui du manque total d’intérêt de la députation libérale
québécoise à Ottawa, pour tout ce qui touche l’économie structurante. En effet,
tout ce qui pourrait être structurant pour l’économie du Québec ne vient pas
d’Otawa, mais de Québec avec la moitié de nos ressources, l’autre moitié étant à
Ottawa. Paul Martin ne changera rien à ce qui existe, il avait l’occasion de le
faire et il n’a rien fait !

De quoi s’agit-il au juste ?

Les dépenses structurantes, les politiques structurantes, les investissements
structurants, tout ça se concentre en Ontario. Même lorsqu’une décision pourrait
faire pencher la balance pour le Québec, on décide favorablement pour l’Ontario.
Pas surprenant que l’on doive se contenter des commandites, là où en prime, les
amis peuvent s’emplir les poches moyennant un coup de main lors de l’élection…

Pour avoir une idée de l’ampleur du scandale qui défavorise systématiquement
le Québec, il suffit d’avoir le courage de regarder ce qui se fait autour
d’Ottawa en matière de R & D fédérale. La région immédiate d’Ottawa compte 36
grands laboratoires fédéraux en R & D et ils sont TOUS.., TOUS situés à Ottawa,
pas un seul à Gatineau. Ces laboratoires drainent 2,1$ milliards, par année de
budget.

Ce n’est pas parce qu’il manque de joueurs libéraux sur la glace dans cette
région du Québec, il n’y a pas de spectateur (lire député du Bloc Québécois)dans
les estrades, comme les appels le bon monsieur Martin. L’Outaouais québécois est
libéral mur à mur et pourtant, il ne se fait pas de R & D fédérale, est-ce assez
clair ? Où sont les bons libéraux pour s’occuper de leurs dossiers concernant
leur province ?

Est-ce qu’un jour, les Québécois oseront faire le procès du régime fédéral
aux portes de la capitale du pays, en comparant ce qui est fait pour chacune des
2 rives de la rivière qui borne la capitale du Canada ? Il ne faut certainement
pas compter sur des gens qui n’ont rien vu du scandale des commandites pour y
changer quelque chose sur le déséquilibre des investissements structurants.
Lorsqu’il prendront conscience du scandale des investissements structurants, ils
nous diront.., nous avons mis en place des mesures correctrices pour s’assurer
que la situation ne se répète plus.. Il me semble que ce discours, on l’entend
souvent, n’est-ce pas du réchauffé, monsieur Pettigrew !

Je souhaite plus que tout au monde que lors de la prochaine campagne
électorale, on fasse porter la campagne électorale fédérale section québécoise,
essentiellement aux portes de la capitale du pays. Pour une fois Gatineau pourra
recevoir une attention qui va lui attirer une visibilité comme on aime chez les
élus libéraux du Québec, lorsqu’il est question de donner une visibilité au
gouvernement fédéral.. Si la campagne porte en grande partie sur le rôle du
fédéral entre les 2 rives de la Rivière-des-Outaouais, il ne fait pas de doute
que le tourisme sera florissant l’été prochain à Gatineau et qui plus est, les
Québécois qui s’y rendront en grand nombre, pourront faire le plein d’essence
avec des économies de 15 à 16¢ le litre par rapport aux prix payés ailleurs au
Québec..

Gatineau au centre des préoccupations de la population de tout le Québec, un
beau sujet à traiter pour les médias du Québec… Je fais le pari que l’on
finira bien par concentrer nos observations, là où, rarement nous les avons fait
portées… Comme quoi, il ne faut jamais désespérer de rien !

André Mainguy (
anmainguy@videotron.ca
)
retraité
Longueuil

(Le 24 mars 2004)