INCROYABLE, MAIS VRAI !

"Hier, je suis allé montrer à mon petit-fils la Grand-Place et lui expliquer
l’histoire de toutes les maisons qui s’y trouvent. Au cours de cette visite, mon
petit-fils fut attiré par un panneau signalant un musée des supplices. Ce musée
se trouve dans l’ancien Palais du Duc de Brabant. N’ayant pas vu de tarif, je me
suis adressé à la préposée au guichet à l’entrée du musée. Lui ayant demandé
l’éventail des prix, quelle ne fut pas ma surprise de m’entendre dire : Do
you speak english ?
Prenant cette question pour une blague, j’ai
continué en français. Je dus me rendre à l’évidence: la jeune préposée ne
connaissait ni la langue de Molière, ni celle de Vondel.
Vous êtes dans votre pays et vous ne pouvez pas parler les langues nationales.
Voilà encore une bonne histoire belge!"

Pour une réaction éventuelle : <
dh.courrier@saipm.com
>

Le racisme culturo-linguistique se porte de mieux en mieux.
Après "Les Français d’abord" d’un Le Pen et "De Vlamingen eerst" du Vlaams Blok
voici appliqué "The native English speakers first" des anglomanes de tout poil!

Source : gepir.apro@pandora.be

(Le 11 juillet 2004)