HUDSON’S BAY COMPANY

Les primes Hudson’s Bay Company (HBC) nous renvoient à l’époque
coloniale…anglaise

Qu’y a-t-il de plus déplaisant que de recevoir un appel de télémarketing à
l’heure du souper? Un appel de télémarketing automatisé! Plus insultant encore?
Un appel anglophone seulement, qui ne nous donne pour seul choix que d’appuyer
sur 1 pour avoir des détails sur notre commande! Aucun autre choix possible. Et
aucune plainte possible évidemment, sans se taper nous-même le labyrinthe
téléphonique ou sur le web pour trouver à qui parler de vive voix, en français,
en dehors des heures d’affaires!

Et dire que notre inscr1ption auprès du Club Z (Fusionné aux primes HBC il y
a quelques années) était en français! Fort heureusement, une commis du magasin
local nous avait déjà contactés au sujet de notre commande, en français. Mais ça
en dit beaucoup sur l’estime que nous porte la Hudson’s Bay Company (qui se
mascarade en La Baie, au Québec, et qui sévit également sous la bannière
Zellers)! Tirez vos propres conclusions, nous avons déjà tiré la carte de prime
par la fenêtre!

André Dorion
Gatineau

felnatan@sympatico.ca

(Le 27 mai 2004)